mercredi 11 novembre 2009

Remembrance Day --- Jour du souvenir

Remembrance Day

C'est le Jour du souvenir, aujourd'hui. Je me souviens de mon père, de son courage, de son indignation, de son service... Il ne faut pas oublier. C'est notre seule chance de salut.
It's Remembrance Day today. I remember my father, his courage, his indignation, his service. We must not forget. It's our only chance at salvation.

5 commentaires:

colibri a dit...

Que la mémoire demeure, et l'humanité y trouvera son salut... Bel hommage, Louise, un peu relayé sur presque tous les blogs que je lis, pas fait exprès, c'est sympa ce partage aussi...
PS : ton image is currently unavailable ! Je reviendrai pour la voir.

Louise a dit...

C'est corrigé, Colibri... merci :-)

Anonyme a dit...

Oui. Un pueblo que olvida su historia está condenado a repetirla.
N'oublions jamais!
Ici nous luttons pour récupérer notre mémoire historique enfouie dans les fosses communes.
Tous mon respect pour le souvenir de ton père.
Béatrice

ysengrimus a dit...

Même le souvenir de la guerre est belliqueux

http://ysengrimus.wordpress.com/2009/11/15/la-petite-fleur-du-fascisme-ordinaire/

Même la célébration de l’armistice est belliciste… Alors, le jour du souvenir, je vous demande un peu…
Paul Laurendeau

Louise a dit...

Un peuple qui oublie son histoire est condamné à le répéter. Tu as raison, Béatrice. Étrange, le jour du débarquement en Normandie, on l'a retenu en Angleterre... beaucoup de ses compagnons sont décédés ce jour-là. Il est débarqué le lendemain, après l'hécatombe et il n'a jamais voulu remettre les pieds en Normandie après la guerre. Il est mort, un 6 juin, 40 ans plus tard, la vie lui ayant offert une voie d'évitement qui lui a permis, malgré la blessure profonde causée par les horreurs qu'il a vécues et observées, d'être heureux.
Let's agree to disagree, Monsieur Laurendeau, pour le motif exprimé par Béatrice, que j'entérine volontiers.