lundi 30 mai 2011

Les fleurs de ma tendre enfance

The Flowers Of My Youth

Quand j'étais petite, mon grand-père m'emmenait faire un tour de canot sur le lac à la tombée du jour, mais seulement si je promettais de ne pas parler. Nous glissions silencieusement sur le miroir de l'eau jusqu'au moment où, invariablement, je m'exclamais « des nénuphars! ». Sans dire un mot, mon grand-père dirigeait le canot parmi les bouquets de fleurs pour que je puisse cueillir un nénuphar.

Je me souviens toujours de l'odeur délicate des nénuphars.

6 commentaires:

Rosa's Yummy Yums a dit...

J'adore les nénuphars! Un beau souvenir...

Bises et bonne semaine,

Rosa

Line a dit...

une très jolie histoire...il fait beau ces jours-ci, j'espère que tu va bien Louise!

au plaisir

sophie a dit...

c'est bien épicurien tout ça

Babzy a dit...

je n'ai pour ma part jamais cueilli de nénuphar , joli souvenir :)

Sacha a dit...

Je partage ton admiration pour ces jolies fleurs d'eau !
Comment vas-tu ? J'espère tout à fait remise ..
Bonne semaine
A++Sacha

Anonyme a dit...

Bonjour !

Malgré mon incapacité à bien lire la langue anglophone, j'ai lu ( à la page de photos Flickr).

Parce que ma mère décédée en décembre dernier souffrait aussi de démence ( en outre ). Je crois que nonobstant les réalités visibles de la perte du réel qui se manifestent à tout égard, j'ai trouvé assez difficile de ne pas pouvoir avoir " l'heure juste " au niveau du diagnostic . Le médecin a dit " cela " et vlan ! faut faire avec. Ça n'a jamais été clair. M'enfin, elle est décédée, mais surtout pas de démence et on ne sait même pas de " quoi ". Je l'ai vue partir doucement. Je percevais bien que le cycle de vie se terminait, son visage en était l'expression, ça m'a permis d'accepter son départ. Certes mon commentaire n'est pas en étroite relation avec le vôtre cependant.......J'ai une pensée de sympathie pour vous.

G.B.