dimanche 9 août 2009

Potage crémeux aux tomates (plus facile que ça? impossible!) - Cream of Tomato Soup (impossibly easy recipe!)

100_8735

Nos tomates des champs ne sont pas encore mûres... Mais j'avais le goût d'un potage crémeux aux tomates (lire crème de tomates à la Campbell's).
Our field tomatoes are still not ripe... But I had a yearning for a creamy tomato soup (read Campbell's style cream of tomato).

2009-08-08

Je me sens toujours un peu coupable quand j'ouvre une boîte de conserves de soupe. Et pour cause, regardez-moi ces chiffres... une portion de soupe Campbell's, 250 ml (sans compter le lait qu'on y ajoute) correspond à 100 calories et à 24 g de glucides!
I always feel a little guilty when I open a can of soup. No wonder, look at the numbers... a portion of Campbell's soup, a cup (without adding the milk) equals 100 calories and 24 g of carbs!

Move Over Campbell's! Easier Than Opening A Can Tomato Soup Recipe

Comment faire? Un coulis de tomates du commerce, de la crème légère (10 % m.g.), du sel de mer, un soupçon de clou de girofle moulu, une garniture de fines herbes (basilic, cerfeuil, estragon... ce que vous avez sous la main). Faire chauffer le coulis, ajouter la quantité de crème voulue (pour 175 ml de coulis, j'ai ajouté 50 ml de crème), du sel de mer, un peu de clou de girofle. Servir aussitôt, garni des fines herbes de votre choix.
How do you get around it? Some commercial strained tomatoes, some light cream (half-and-half), some sea salt, a hint of ground cloves, a garnish of fresh herbs (basil, chervil, tarragon... whatever is handy). Heat the strained tomatoes, add the quantity of cream you want (for 3/4 cup of tomatoes, I added 1/4 cup of cream), some sea salt and a hint of ground cloves. Serve at once, garnished with the herbs you want.

Drowning In A Sea Of Tomato Goodness

Pour moi, c'est une découverte. Je garde cette recette précieusement!
It's an epiphany for me. This recipe is definitely a keeper!

17 commentaires:

delimoon a dit...

La soupe de tomate me fait invariablement rappeler ma première grossesse.
J'en étais dingue et j'en aurais mangé à chaque repas... ;-)

Ici, les tomates commencent à rougir. C'est agréable et tellement meilleur.

Bien à toi
verO

Babeth59 a dit...

j'adore la soupe de tomates en boite!....ça me rappelle mes "jeunes années"!...ta recette devrait bien m'aller aussi!

Brigitte a dit...

Mais c'est injuste ça, ici on croule sous les tomates, hier soir j'ai du jeter un bocal de sauce fraîche qui avait tournée ;-(
Réfléchissons à un pipe line Provence/Canada pour écouler nos surplus
Guilhem est reparti, je vais reprendre le fil de nos blogs :)

Louise (gato azul) a dit...

Pluie, et repluie ici, VerO... mûriront-elles un jour? En attendant, on fait ce qu'on peut!
Tellement facile, Babeth, et plus goûteux en termes de tomates :)
Oui mais nous, Brigitte, nous avons du sirop d'érable ;-P

Bern Du Val a dit...

Ces derniers jours , tu as pu convaincre de tes dons ( pourquoi pas ) - tu mets en valeur -et en couleurs- les sujets les plus variés et les plus originaux ; mais , alors , est-ce que tu vis AVEC ton appareil photos ? te lances-tu des défis personnels ?
Va falloir que tu me dises tes secrets ...
En attendant , bises , .B.

Mijo a dit...

Très jolie cette soupe cocinelle.

tout comme Brigitte, on croule sous les tomates actuellement.

Tarzile a dit...

Et que dire du sodium! Polka dots tomato soup! Superbe.

Philo a dit...

Jasmine m'avait envoyé lors d'un échange gourmand une boîte de soupe Campbell et avec j'avais fait le gâteau à la soupe de tomates.

Dorian a dit...

Je trouve " touchante " ce petit velouté tout tacheté avec ces petites fleurs qui semble léviter dessus... du coup je me sens très tenté de te soulager d'une partie de ta culpabilité en reprenant moi aussi ton idée !

Louise (gato azul) a dit...

Bern, je suis une mutante... au bout de mon bras, j'ai un appareil photo qui ne me laisse pas... tout est prétexte à prendre un cliché! :))) Je suis OBSÉDÉE :-P, c'est ça mon secret.
J'y avais pas pensé, Mijo ;-P C'est la première fois, je pense, que j'arrive à faire des gouttes rondes (sauf pour quelques ratés)
Avec le coulis de tomates que tu prépares tous les ans, Tarzile, j'imagine que ce serait encore meilleur!
Ah oui... le gâteau à la soupe de tomates (je pense pas que ma recette aurait le même résultat)... un classique américain - étonnant mais délicieux, Philo.
C'est le cerfeuil qui est touchant, tout frémissant, nageant sur la soupe, sachant qu'il perdra la partie, inévitablement... ces petites fleurs sont charmantes (et du côté idées, Dorian, tu ne laisse pas ta place ;-P)

Anonyme a dit...

Bom dia!
Je rentre de Lisbonne, huit jours de bonheur et de grande chaleur au Portugal. Avant mon café du matin et de me remettre au travail je viens vous voir et voir les belles choses montrées sur votre blog pendant mon absence. Et... oh, velouté de tomates! Transportée vers le restaurant o Escondidinho de Porto ou j'ai diné samedi soir... cette soupe!!! Incroyable!
Béatrice

Louise (gato azul) a dit...

Ola Beatriz! Um boa sorte... Lisboa! Pasteis de bacalhau, pasteis de nata, arroz de mariscos, puddim flan, et outros boas coisas! Chanceuse! ;-P Uma boa sopa de tomates... nao ha nada melhor. Bon retour :)

Anonyme a dit...

Le meilleur cependant de la gastronomie de cette fois-ci : um Cor de Dona Inês, petit gâteau d'Alcobaça. Une très légère feuille dorée,farcie d'amandes, cannelle, goutte de miel. Le petit sachet craquant s'ouvre en fleur sur le dessus. Gateau d'amour qui fait aimer l'amour de Dom Pedro! C'est là que je me dis que, même sans l'oeil du photographe, je devrais prendre quelques photos...
Béatice

Louise (gato azul) a dit...

Ah, Dona Inès... ! Tu sais que j'ai séjourné au monastère-château qui appartenait à son frère, à Arraiolos? C'était la fin de l'hiver, l'endroit était presque désert (sauf pour moi et quelques autres hôtes), une chapelle recouverte en azulejos bleus et blancs, une salle à dîner sobre, épurée, l'aigle double des Avis à l'entrée de la salle... de petits oliviers dans des pots sur les tables de la salle à manger, une grande fenêtre vitrée donnant sur la terrace sobre, dénudée devant ma table et... un chat! un chat qui a eu la brillante idée de venir déguster sa souris tandis que je dînais... je suis rapidement passée au dessert ;-P J'aime ce je ne sais pas quoi de mystère qui flotte dans l'air bleu et doré du Portugal. Chanceuse!

Anonyme a dit...

Je comprends parfaitement! Le Portugal a, comme les pays arabes, une esthétique sobre, à côté des tapisseries et azulejos opulents, où réside justement un luxe peu compris par ses voisins ou visiteurs. Par exemple, ces oliviers en pot... eh bien, je ne connais pas de plus grand luxe que le pot en terre avec du romarin tout simple arrosé le soir à la fraîche dans les chambres à coucher les plus humbles des pays arabes jusqu'à le gorger d'eau.Le luxe de l'essentiel.Et les voix feutrées, les gestes mesurés, la retenue souriante? Je ne veux pas imaginer ce séjour à Arraiolos, privilège!! Oui, Le Portugal est un pays de mystères.
Le coup du chat... c'est autre chose... mais je suis sûre qu'il était élégant dans son geste!!
Béatrice

Louise (gato azul) a dit...

Davantage encore, je pense, Béatrice, en Alentejo où l'influence Maure subsiste toujours. Ce que tu dis est si bien dit! et si juste... Quant au chat, j'ai nettement perçu une grégarité, un désir de partager son repas en compagnie d'une humaine... c'était un peu (beaucoup) graphique comme image et mon assiette est retournée à la cuisine presqu'intouchée ;-P dommage... c'était bien bon :)) Mais tu éveilles des souvenirs imagés et précieux chez moi. Merci!

Xue Bao a dit...

Incroyable.... comment fais-tu pour cuisiner autant de recettes différentes et avoir le temps d'inscrire ca sur ton blog...
bravo et merci pour les recettes...