mercredi 8 août 2007

Washing Fruit and Vegetables | Savon pour les fruits et légumes


Photo Gato Azul
k
In my search for a magical solution to eradicate pesticides, wax, bacteria and viruses which food can be a host to, I found this liquid fruit and vegetable wash (the liquid form is not proven to destroy viruses and bacteria, but there exists a powder form which does). The wash is made from vegetal sources and contains citric acid, oleic acid, glycerol, ethyl alcohol, potassium hydrate and baking soda all from vegetal sources only (corn, lemon and other fruits and vegetables).
A la recherche d'une solution «magique» pour me prémunir des insecticides, cires protectrices, bactéries et virus qui se retrouvent sur les produits alimentaires, j'ai trouvé ce savon alimentaire liquide (la version liquide n'a pas été démontrée efficace pour éliminer bactéries et virus mais il existe une version en poudre qui elle, détruit les virus et les bactéries) fait à partir d'acide citrique et oléique, glycérol, d'alcool éthylique, d'hydroxyde de potassium et de bicarbonate de soude provenant tous de source végétale uniquement (maïs, citron et autres fruits et légumes).

Why worry about washing fruit and vegetables other than with a bit of water, even if have been home grown? In my case, the garden is regularly visited by racoons (which harbor rabbies), mice (which harbor the Hansa virus), insects, deer, cats and dogs and God knows what else. Some could have the brilliant idea of relieving themselves next to my Dark Opal basil bush or to fly over the sage bush, might decide to drop a gift from Heaven (see JP's funny post on seagull poop appetizers). Then, in the case of store or farm-bought produce, how many hands (clean and unclean) have touched the produce? Does the clerk have a cold? Did the cashier wash her hands after visiting the facilities? Was the truck bringing the produce to the retail facility clean and what had it transported just before? Am I being an alarmist? What of those two recent product recalls for botulism? How many of you knew that botulism and E. coli could thrive on vegetable and fruit? Do your children get hygiene training in school? What about the high incidence of allergies and asthma reportedly induced by food additives, pesticides, etc.? Our immune systems are not what they used to be and certain illnesses reduce immunitary responses even more. I, for one, shy away from colds, since I can't take cold remedies as they increase blood-sugar levels. A simple cold can easily turn into pneumonia, and has in the past.
Pourquoi se préoccuper de laver fruits et légumes autrement qu'avec un peu d'eau, même s'ils proviennent de nos potagers? Dans mon cas, le jardin est visité régulièrement par des ratons laveurs (porteurs de rage), des souris (porteuses du virus Hansa), des insectes, des chevreuils, des chats et des chiens et Dieu sait quoi d'autre encore. Certains pourraient avoir la bonne idée d'enterrer leurs petits cadeaux à côté de mon plant de basilic pourpre ou, en survolant le plant de sauge, échapper un don du Ciel (voir le post rigolo de JP sur les hors d'oeuvres à la crotte de mouette). Puis, dans le cas de produits achetés à la ferme ou chez le marchand, combien de mains (propres et moins propres) ont touché les aliments? Le commis a-t-il un rhume? La caissière s'est-elle lavé les mains après avoir été aux w.c.? Le camion qui transportait les produits jusque chez le marchand était-il propre et qu'avait-il transporté auparavant? Suis-je alarmiste? Qu'en est-il de ces deux rappels de produits alimentaires récents pour cause de botulisme? Combien d'entre vous saviez que le botulisme et l'E. coli pouvaient se loger dans les fruits et les légumes? Vos enfants reçoivent-ils une formation en hygiène à l'école? Qu'en est-il de l'incidence élevée d'asthme et d'allergies supposément dûs aux insecticides, produits chimiques ajoutés aux aliments, etc.? Nos systèmes immunitaires ne sont plus ce qu'ils étaient et certaines maladies réduisent encore plus la réaction immunitaire de nos corps. Pour ma part, je fuis les rhumes puisque les cachets contre le rhume sont hyperglycémiants. Un simple rhume chez moi peut facilement dégénérer en pneumonie et ce ne serait pas la première fois.

Photo Gato Azul
Some birds have been getting at my strawberry plant. It's a good thing the recent Aviary Flu outbreak is in Europe and not here.
Des oiseaux picorent sur mon plant de fraises. C'est une bonne chose que la récente éruption de grippe aviaire a lieu en Europe et pas ici.


Conserving raw vegetal matter (as in herb vinegars, for example) without treating it with heat can allow certain bacteria such as E. coli to survive since it would not be destroyed by the acidity of the vinegar, especially wine vinegar which contains proteins that can promote and nourish bacteria proliferation.
La conservation de végétaux crus (vinaigres d'herbes, par exemple), sans avoir été traités par la chaleur, peut laisser subsister certaines bactéries, comme l'E. coli, qui ne seront pas détruites par l'acidité du vinaigre surtout le vinaigre de vin, puisque celui-ci contient des protéines qui peuvent favoriser la croissance de ces bactéries en les nourissant.

This product is available through Internet, directly at the Proctor & Gamble website. Why gamble and take the chance of winning against bacteria without using it? It's a product made entirely from vegetal sources. What a great idea!
Ce produit est disponible en vente sur l'Internet, directement chez Proctor & Gamble. Pourquoi faire le pari de gagner la lutte contre les intrus en ne s'en servant tout simplement pas? Produit entièrement fait à partir de végétaux. C'est une excellente idée!

14 commentaires:

Fabienne a dit...

Je ne connaissais pas !

Vincent le canneux a dit...

Votre Altesse, je m'agenouille.

je vais aller fouiner avec la version en poudre. Tout ça me semble plus comestible que du chlore :)

Merci !

chat bleu a dit...

Fabienne, Moi non plus mais maintenant oui! YAY
Vincent, si tu l'essaies, donnes-m'en des nouvelles, cher chevalier

jabellik a dit...

celà m'effraye toute cette angoisse autour de la propreté...Te désinfectes tu les mains à chaque fois que tu en serres une autre? Je suis plus potimiste que toi:je pense que le corps se mythridathyse(l'ai bien écrit?) de lui-même.Autrefois nous achetions le lait à la ferme(et les mouches qui infusaient dedans...)Nous mangions des oeufs durs qui avaient séjourné des heures sur le comptoir des bistrots...So what?We're still alive!

chat bleu a dit...

Jabellik, il suffit d'être atteinte d'une maladie qui affecte les défenses naturelles du corps (comme le diabète) pour être sensibilisée. Chez moi, un simple rhume dégénère facilement en pneumonie parce que je ne peux tout simplement pas absorber de cachets contre le rhume qui sont tous hyperglycémiants. La pneumonie est une expérience à ne pas répéter trop souvent. Nous vivons dans une société de moins en moins préoccupée par l'hygiène de base. Combien d'enfants à l'école apprennent l'hygiène - et la bienséance? Nous nous retrouverons, à moyen ou long terme dans l'antithèse de la société, l'état de jungle, si nous ne faisons pas gaffe. Il y a eu, durant les dernières semaines, quelques retraits de légumes et de produits de la mer transformés pour cause de botulisme. Nous ne veillons pas au grain, tout simplement.

Virginie a dit...

Moi, ton message m'a intéressée.
Je suis enseignante et je passe beaucoup de temps à parler d'hygiène à mes élèves. On se lave les mains ensemble et on en reparle régulièrement (surtout lors des épidémies comme les gastro-entérites).
Je ne sais pas si j'achèterais ce genre de produit mais c'est vrai qu'il faut veiller à ce que l'on consomme car se dire que les antibiotiques peuvent tout est dangereux.

Elvira a dit...

Au Portugal, ce truc s'appelle Amukina... Sicèrement, je suis archi-contre. On croit enlever des produits chimiques de nos aliments, et en rajoute... Je ne mange que des légumes cultivés sans cochonneries, alors, l'Amukina peut bien rester dans son rayon de supermarché. Et puis, c'est à force de tout vouloir stériliser que notre organisme perd les défenses naturelles qu'il fabriquait très bien tout seul avant l'invention du yaourt au bifidus. Je boycotte définitivement tous ces machins qui ne servent qu'à engraisser des fabriquants de produits industriels (ils ont réussi à s'implanter dans les hôpitaux portugais où des échantillons sont distribués aux femmes enceintes).

Beijinhos.

chat bleu a dit...

Ce produit, complètement biologique et fait à partir de végétaux, maïs, citron, etc., n'est pas un produit chimique. Ce n'est pas uniquement pour les agents de conservation (cire, etc.) que l'on nous force à ingurgiter pour préserver les aliments chez le marchand, c'est aussi pour tuer les bactéries lorsqu'ils sont manipulés par l'être humain (hormis soi, évidemment). Les consommateurs, autant que les employés dans la chaîne d'alimentation, ne sont pas toujours propres ou sensibilisés à l'hygiène. Quelqu'un passe à côté de l'étal des laitues et tousse, ou éternue, puis il choisit sa pomme de laitue, en soulève une, soupèse l'autre... bref... je ne parle pas ici spécifiquement des 'cochoneries' utilisées pour engraisser les légumes non biologiques, je parle de «l'intervention humaine» (ou animale, dans nos jardins).

Flo a dit...

Je te comprends. En france la marque "le petit Marseillais" vend un savons pour fruits et légumes, et je me suis toujours posé la question du pourquoi, maintenant tu m'as éclairée, et je le ferais peut être à l'avenir !

tommy a dit...

I recently made white wine vinegar infused with tarragon and chives, using Alton Brown's method of dunking the herbs into a bleach solution (1 teaspoon of bleach per quart/liter of water) before steeping them in the vinegar. It didn't affect the flavor to any appreciable degree, and so far I haven't inadvertenly poisoned myself.

Vincent le canneux a dit...

Il faut pas négliger la salubrité des aliments, et surtout les techniques, quand on fais des préparations qui seront scellées en absence d'air.

Moi je viens d'apprendre pour les vinaigres aromatisés. Je crois que l'incidence est faible, mais pourquoi courir des risques inutilement ?

Comme pour faire des conserves au pif par exemple...

La toxine botulique est la plus puissante connue sur terre. Avec un seul gramme de cette toxine, on pourrait tuer plus de 500 millions de personnes.

Bouffer des légumes qui sortent du terreau ne renforcera jamais assez votre système immunitaire contre ça.

Même chose pour le E Coli, si vous le placez dans les conditions idéales pour qu'il se multiplie, il le fera ! Si vous en consommez en quantité suffisante, votre système immunitaire n'aura pas le temps de bien se défendre.

brigitteguyane a dit...

j'avais déjà lu un article sur un magazine de santé publique de mon mari.
Je sais qu'un tel produit a été mis sur le marché français. Peu de succès je pense, peut être trop contraignant au regard de certaines ménagères???
J'avoue être très vigilante ici quant aux produits et leur conservation étant donné nos 30° permanents.
Je te rejoins sur la necessité de désinfecter mais sans excès toutefois.
Les infections nosoclomiales se multiplient dans les hopitaux, ce n'est pas sans fondement!

gato azul a dit...

Oui, Brigitte. Ici aussi, le nombre de décès se chiffre dans les plusieurs centaines à cause du C. difficile dans les hôpitaux. L'an dernier j'ai dû subir une intervention et au petit matin, je suis sortie de ma chambre pour prendre un peu d'air frais... il y avait du sang partout sur le sol dans le couloir et personne ne l'avait lavé. Quand j'ai quitté l'hôpital quelques heures plus tard, il y était toujours! Il faut arrêter de faire l'autruche et présumer que les gens qui manipulent nos aliments sont archipropres et sensibilisés. Cela veut donc dire prendre le soin d'ajouter une petite procédure avant de consommer les légumes. A tout le moins, comme m'a fait remarquer JP, il faut suivre la règle de 3 eaux pour les légumes avant de les consommer, soit les laver (avec une brosse) 3 fois dans de l'eau propre et fraîche. Je frémis quand je pense à la qualité de l'eau à Montréal... On dit que lorsqu'on boit un verre d'eau à Montréal, l'eau aura transité 6 fois dans le corps d'une autre personne avant qu'on la boive! Et que dire des chimiques utilisés pour assainir l'eau dans les villes!

tarzile a dit...

J'ai déjà utilisé ce produit et je ne sais pas si c'était mon imagination, mais j'avais la nette impression que les fruits goûtaient meilleur. Puis, zou, le produit est disparu dumarché. Les remplaçants ne lui arrivaient pas à la cheville. Je suis très contente de l'avoir retrouvé.

Cependant, il faut souligner que le partenariat pour la salubrité des aliments est comme Elvira, pas pour, car on craint qu'il en reste des résidus sur les fruits (légumes) lavés. C'est un autre courant de pensée que je respecte. ETK, merci.