samedi 21 juin 2008

grOOve

100_7575
Fleur de pavot à la manière de Georgia O'Keefe
photo Gato Azul

Vous souvenez-vous de Georgia O'Keefe? Sa manière de voir les fleurs a changé la nôtre à tout jamais. Pour d'autres, c'est leur façon d'exprimer le rythme.
Do you remember Georgia O'Keefe
? Her way of looking at flowers changed ours forever. For others, it's how they express rhythm.

100_7694-1
Au menu... Jamaican Hot Pepper Shrimp, Mango Salsa, Painkiller
Vous voulez arrêter la musique? Servez-vous du player MP3 au haut de la page pour peser sur pause.
You want to stop the music? Use the MP3 player at the top of the page to press on the pause button.

Groove ou riddim? Les musicologues disent que «le concept de «groove» marque une compréhension du flot et de la texture rythmique et souligne son rôle en produisant une sensation et une dynamique particulières au morceau. Une sensation créée par la répétition de la trame rythmique dans laquelle des variations peuvent avoir lieu.» Les Jamaïquains diront plutôt «riddim», le mot créole pour «rythme», prononcé ainsi sans doute à cause de leurs intonations phonétiques particulières. En fait, peut-être que cette manière d'accentuer la langue n'est pas si étrangère à leur sens du rythme, si bien traduit dans le reggae.
Groove or riddim? Musicologists say that «a "groove" is an "understanding of rhythmic patterning" or "feel" and “an intuitive sense" of "a cycle in motion" that emerges from "carefully aligned concurrent rhythmic patterns" that sets in motion dancing or foot-tapping on the part of listeners.» Jamaicans prefer saying «riddim», the creole word for «rythm», pronounced that way undoubtedly because of their particular phonetic intonations. Perhaps this manner of accentuating speech is not foreign to their sense of rhythm that is so well translated into Reggae.

100_7632
photo Gato Azul

Quand Gracianne et Estèbe nous ont proposé de mettre du
groove dans nos marmites pour souligner la Fête de la Musique, j'ai pensé «quelle bonne idée», car j'aime la musique. Pour moi, le sens rythmique musical des Noirs est sans contredit leur forme d'expression artistique innée. Quelques Blancs possèdent un sens du rythme qui s'y apparente et, quand c'est le cas, ils sortent de l'ordinaire. Eric Clapton est un de ces Blancs qui se distinguent. Même ses critiques conviennent qu'il est un des meilleurs guitaristes qui ait jamais existé. Son surnom? Slowhand. Si vous voulez savoir pourquoi, mettez la musique en pause (au haut de la page) et lancez le clip YouTube du Festival Crossroads ci-dessous, puis rendez vous à la marque de 4 minutes 51 secondes. Eric Clapton y est au sommet de son art. C'est l'essence même du groove.
When Gracianne and Estèbe suggested we put some groove into our pots and pans to celebrate La Fête de la Musique, I thought to myself «What a good idea», because I love music. For me, the sense of rhythm of Blacks is undoubtedly their innate way of expressing their Art. A few Whites have a sense of rhythm that comes close and, when they do, they stand out in the crowd. Eric Clapton is one of those Whites who distinguish themselves. Even his detractors agree that he is one of the best guitar players there ever was. His nickname? Slowhand. If you want to know why, hit the pause button on the music (top of the page) and launch the Crossroads Festival YouTube clip below, then go to the 4 minutes 51 seconds mark. Eric Clapton is at the top of his form. Quintessential groove.



Qu'en est-il du
reggae? Si vous pensez que c'est une forme musicale simpliste et peu sophistiquée, détrompez-vous. Pour vous en convaincre, consultez Wiki en cliquant ICI. Joué sur un rythme de 4/4, JSB aurait sûrement apprécié. Et, pour vraiment rentrer dans le groove, écoutez attentivement pour entendre l'intervention du pianiste dans I Shot The Sheriff (clip YouTube ci-dessous). Sa maîtrise du swing et son sens du jazz sont exceptionnels et brillants. D'ailleurs, à l'origine, les interventions du piano étaient monnaie courante dans le reggae et le dialogue s'établissait entre le piano et la guitare, un peu comme le dialogue s'établit entre la voix et la guitare dans le Fado. Bon... assez de blabla sur la musique. Le mieux qu'on puisse faire avec de la bonne musique, c'est de tout simplement l'écouter et d'y vibrer, ressentir le groove et savourer le riddim.


Version originale (1974)

What about Reggae? If you think it's a simple and unsophisticated music form, you're wrong. To convince you of this, read what Wiki has to say by clicking HERE. Played on a 4/4 beat, JSB would surely have loved it. And to really get into the groove, listen closely to hear the pianist's input in I Shot The Sheriff (YouTube clip above, the 1974 version). His mastery of swing and his jazz sense are exceptional and brilliant. In fact, at the beginning, exchanges between the guitar and the piano were commonplace in Reggae and a dialog was created between the piano and the guitar, a bit like a dialog is established between the guitar and the voice in Fado. Okay... enough chatter on music. The best one can do with good music is to simply listen to it and groove, savouring the riddim.

100_7696
photo Gato Azul

Tant qu'à être en Jamaïque à écouter leur
riddim, autant goûter à leur cuisine et boire leur rhum. Voici donc 3 recettes. Un Painkiller (marque déposée de Pusser's Rum), plutôt que l'éternel Rum and Coke, pour éteindre le feu des Jamaican Hot Pepper Shrimp et pour arrondir tout ça, une Salsa à la mangue, fruit de la Jamaïque par excellence. Ça vous chante?
And since we're in Jamaica grooving to the riddim, might as well taste their cooking and drink their rum. Here are 3 recipes. A Painkiller (registered mark by Pusser's Rum), just to change from the usual Rum and Coke, to take the heat out of the Jamaican Hot Pepper Shrimp and some Mango Salsa to round things off. Feel like grooving?

100_7718
photo Gato Azul

JAMAICAN PAINKILLER®
Painkiller est une marque déposée de Pusser's Rum
Painkiller is a registered trademark of Pusser's Rum

Remarque : Le rhum de Jamaïque est un rhum ambré. La marque commerciale Pusser's (une déformation du mot purser, l'équivalent anglais pour commissaire de bord) est relativement récente mais la recette est vieille comme le monde. C'est la recette de l'Amirauté britannique car jusqu'en 1970, dans la marine anglaise, chaque homme avait droit à sa ration de rhum par jour et ce, depuis 300 ans, le rhum ayant remplacé la bière. La ration était doublée juste avant le combat, allez donc savoir pourquoi. En 1979, Charles Tobias, un entrepreneur jamaïquain, a acheté la recette et les droits de l'Amirauté britannique et il a commencé la production de ce single malt sur Tortola. Pour chaque bouteille de Pusser's Rum vendue, un don est fait au Tot Fund (l'organisme caritatif pour les marins du Royal Navy). Médaillé d'or en 2001 (International Wine & Spirits Festival), il a été nommé double médaillé d'or en 2003 et encore en 2005 (San Francisco World Spirits Competition). Virtuellement introuvable au Québec (et pour cause, sa teneur en alcool est de 95%), ceux qui auront eu la chance de le goûter sur place en garderont un souvenir ému. Cliquer ICI pour savoir où vous pouvez vous en procurer.

100_7665
photo Gato Azul

Note: Jamaican rum is amber coloured. The commercial trademark Pusser's (a contraction of the word purser) is relatively new but the recipe is as old as the world itself. It's the recipe used by the British Admiralty since, up until 1970, in the British Navy, each sailor got his daily ration of rum and the tradition went back some 300 years, rum having replaced beer. Before battle, sailors were issued a double ration, go figure out why. In 1979, Charles Tobias, a Jamaican entrepreneur, acquired the rights and recipe from the British Admiralty and started production of this single malt on Tortola. For each bottle of Pusser's Rum sold, a donation is made to the Tot Fund (a charitable foundation for Royal Navy sailors). First Gold Medal in 2001 (International Wine & Spirits Festival), it was awarded Double Gold Medal in 2003 and again in 2005 (San Francisco World Spirits Competition). Virtually unfindable in Quebec (at 95% proof, it's no wonder), those who have had the pleasure of tasting it in Jamaica remember it fondly. Click HERE to find out where you can buy it.


Ingredients
  1. 4 parts de jus d'ananas | 4 parts pineapple juice
  2. 1 part de crème de coco | 1 part cream of coconut
  3. 1 part de jus d'orange | 1 part orange juice
  4. 2, 3 ou 4 parts de Pusser's Rum (ou à défaut, du Appleton Estate ou un autre rhum jamaïquain) | 2, 3 or 4 parts of Pusser's Rum (or if you can't find any, some Appleton Estate or other Jamaican rum)
Mélanger et servir sur des glaçons en râpant un soupçon de muscade sur le dessus | Mix and serve on the rocks with a grating of fresh nutmeg on top.


JAMAICAN HOT PEPPER SHRIMP
source Gourmet (Epicurious)


100_7688-2
photo Gato Azul


Remarque: En Amérique, les crevettes sont classées selon la quantité à la livre (demi-kilo). L'indication 21-30 fait référence au nombre de crevettes par 500g. Pour voir un article de fond bien étoffé et plus qu'éloquent sur le sujet des ravages de la pêche aux crevettes (gambas), allez lire Patrick de CdeM qui présente une recette ressemblante, à la saveur de Colombo.

100_7624
photo Gato Azul
Sept ingrédients qui mènent au septième ciel
Seven Ingredients Leading to Seventh Heaven

Note: Whereas in France, the word «gambas» is used to indicate larger sized shrimp, in America, they are categorized by size per pound.
If you're interested on reading about the dire effects of shrimp fishing, go read Patrick de CdeM's excellent article on the subject. He also offers a savoury French equivalent to this Jamaican recipe.

Ingredients
  • 4 tasses d'eau | 4 cups water
  • 1/2 tasse d'oignons verts hachés | 1/2 cup chopped scallion
  • 4 dents d'ail écrasées | 4 garlic cloves, crushed
  • 3 branches de thym frais | 3 fresh thyme sprigs
  • 3 chiles Scotch Bonnet (variant de 150 000 à 325 000 points sur l'échelle de Scoville) ou Habanero (voir le Scotch bonnet pour le niveau d'intensité), coupés en 2 et épépinés (attention à vos yeux!) | 3 fresh Scotch Bonnet or Habanero chiles (ranging from 150,000 to 325,000 units on the Scoville Scale), halved and seeded (be careful of yours eyes!)
  • 2 c. à table de sel | 2 tablespoons salt
  • 1/2 c. à thé de poivre noir | 1/2 teaspoon black pepper
  • 10 graines de quatre-épices de la Jamaïque (Pimenta dioica [L.] Mer.) et non pas du bois d'Inde (Pimenta racemosa)| 10 whole Jamaican allspice berries
  • 500g de crevettes en carapace (21 à 30 par 500 g) | 1 lb large shrimp in shell (21 to 30 per lb)
Method
  1. Mettre tous les ingrédients, sauf les crevettes, dans une casserole de 4 litres et faire bouillir, puis réduire le feu et laisser mijoter, à couvert, pendant 20 minutes. | Combine all ingredients except shrimp in a 4 quart heavy pot, and bring to a boil, then reduce and simmer, covered, 20 minutes.
  2. Ajouter les crevettes, vous assurant qu'elles sont recouvertes de liquide et retirer la casserole du feu. Laisser reposer les crevettes à découvert dans le court-bouillon jusqu'à température ambiante pendant environ une heure. Retirer les crevettes et les dresser dans un plat de service (en Jamaïque, elles sont souvent servies dans des petits sacs en plastique) et recouvrir du jus de cuisson. Chacun pour soi, tous et chacun écaillent leurs crevettes. | Stir in the shrimp, making sure they are just covered by the liquid and remove the pot from the heat. Cool in liquid to room temperature, uncovered, about 1 hour. Transfer shrimp with a slotted spoon to a plate or bowl (in Jamaica, they're often served in a plastic bag) and drizzle some of the cooking liquid on top. To each his own when it comes to shelling the shrimp.
100_7683
photo Gato Azul

MANGO SALSA
source Bon Appétit (Epicurious)

Remarque: c'est toujours une bonne idée que de manger un petit quelquechose quand on prend un verre. Pourquoi? L'alcool produira un pic et une vallée correspondante sur le taux de glycémie. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, on peut ressentir après l'euphorie initiale, un petit down. Comment atténuer cet effet de l'alcool? Manger quelque chose (idéalement un mélange de glucides et protéines). Des craquelins multi-grains, préférables aux chips de maîs, des crevettes pour leurs protéines, et des légumes et fruits, parce que c'est l'été et que la vie est belle!

100_7709
photo Gato Azul

Note: It's always a good idea to munch on something when you take some alcohol. Why? Because the alcohol will produce a quick rise with a subsequent rapid fall in your blood sugar level. That's why, after the initial high, you might feel a subsequent down. How to deter this effect? Eat something (ideally a mix of carbs and proteins). Multi-grain crackers, better than corn chips, some proteins in the shrimp, and why not some fruit and vegetables because, after all it's summer and life's a groove!


Ingredients

  • 2 tasses de mangue coupée en dés | 2 cups chopped pitted peeled mango
  • 1 tasse de poivrons multicolores (0 sur l'échelle de Scoville) coupés en dés | 1 cup chopped multicolored bell peppers (0 on the Scoville scale)
  • 2/3 tasse d'oignons verts hachés | 2/3 cup chopped green onions
  • 1/4 tasse de coriandre fraîche hachée | 1/4 cup chopped fresh cilantro
  • 2 c. à table de jus de citron vert | 2 tablespoons fresh lime juice
  • 4 c. à thé d'huile d'olive | 4 teaspoons olive oil
  • sel et poivre | salt and pepper
  • Optionnel, si vous voulez y mettre un peu de chaleur, 1 piment Scotch Bonnet, épépiné et émincé | Optional, if you want to turn up the heat, 1 seeded and minced Scotch Bonnet pepper

Méthode

Mélanger tous les ingrédients ensemble et laisser reposer 1 heure avant de servir avec des chips de maïs, des craquelins multi-grains ou des tranches de pain grillé | Mix all ingredients together and let the salsa rest for an hour before serving with corn chips or multi-wheat crackers or toasted slices of bread.



Et pour le mot de la fin, voici Bob Marley, synonyme de riddim, reggae et l'auteur de I Shot the Sheriff.
And finally, here's Bob Marley, synonymous with Riddim, Reggae and author of I Shot the Sheriff.

100_7714
photo Gato Azul

31 commentaires:

omami a dit...

Ensoleillé, chaleureux, coloré, tu as le sens de l'esthétique, bravo!! Belle inspiration!!

Louise (Gato Azul) a dit...

Je me suis bien amusée (et régalée) avec ce petit jeu... merci à Estèbe et Gracianne. Merci pour ton comm, L.

Patrick CdM a dit...

Tu penses bien qu'après ton message de l'autre jour, je me suis précipité pour voir ce que tu avais concocté. Je rigole deux fois plus sur la transmission de pensée, car je n'ai pas musicalisé les gambas aujourd'hui, mais les mangues!

Je suis fan de Clapton, même s'il a piqué ce "I shot the sherif" à Bob Marleys.

Jolies recettes, jolies photos, et j'ai appris des trucs sur un rhum, incroyable...

Louise (gato azul) a dit...

À la rencontre des cerveaux, Patrick, je lève mon verre! J'espère au moins que tu as écouté le clip de Clapton qui vaut un billet rien que pour lui sans entendre les vibrations des mandibules et le slurp en buvant le rhum (ou le crounch des croustilles). Vive la musique! (et merci pour ton vote pour la chaudrée - je le le revaudrai)

irisa a dit...

On voit bien que tu t'es amuseé avec ce jeu ! Moi j'ai appris sur la musique avec toi ! historique , vocabulaire ! impeccable !

Louise (Gato Azul) a dit...

Alors là, Irisa, tu me fais plaisir car, avant tout, c'est la fête de la musique :-) J'espère que tu as aimé le clip de Clapton (nous l'écoutons en boucle chez moi depuis que j'ai commencé à préparer le billet). Bon samedi!

louise (gato azul) a dit...

Patrick... Eric Clapton n'a pas «chipé» à Bob Marley... N'eut-ce été de la version d'Eric Clapton une année après la première, Bob Marley aurait eu moins «d'exposure». D'ailleurs, il faut faire une distinction entre les droits d'auteur liés à l'écriture de ceux liés à l'interprétation. Bob Marley a fait de l'argent à cause d'Eric Clapton... il n'en a pas perdu. À ce que je sache, Marley n'en a jamais voulu à Clapton. Les nuances de la propriété intellectuelle sont tenues. Par exemple, en rédigeant le billet, j'ai rigolé parce que dans le fond des tasses de Pusser's, ils utilisent un slogan très connu de Maxwell House (le café... good to the last drop) et ils ont déposé la marque «Painkiller». Faudrait voir où, quand, comment, pourquoi, mais là c'est une autre histoire.

Natalia a dit...

Comme c'est exotique et comme ça groove dans ta marmite, Louise ! Merci pour ces couleurs ensoleillées et ce reggae que j'apprécie beaucoup (presque autant que JSB ;-)

Dorian a dit...

J'ai le soleil qui me chauffe et Louise qui s'occupe de ma tête, de mes oreilles et de mon estomac... c'est comme ça que j'aime les dimanches après-midi !

louise (gato azul) a dit...

Moi aussi, Natalia... presque autant que le bleu et JSB ;-p ... C'était rigolo ce jeu, non?
Ah Dorian... comme tu m'a fais rigoler avec ton billet. Et là tu me fais penser aux Rascals et leur Groovin' on a Sunday Afternoon... Tu me relances? http://www.youtube.com/watch?v=yMNgfiJ_WeA&feature=related

CFramboise a dit...

Merci d'être passée, Louise. Pas de crainte, pas de cervelle au petit déj. La prochaine fois, je prends juste un café et je passe déjeuner chez toi. Tout a l'air à mon goût : les crevettes, le piment et le reggae!!! Pour le rhum....et bien, tu sais qu'on est très susceptible, ici!!!!On est très bien chez toi! Je reviendrai
@ bientôt

louise (gato azul) a dit...

Et chez toi aussi, Framboise... mais, pleeeeeezzzeee... pas de cervelle, oh! que non!

marion - il en faut peu pour ... a dit...

ouais, ça rigole pas avec le piment ici, je suis une petite joueuse avec ma pizza au chorizo ...
Elle me fait envie ta terrasse, ton sofa également et ce qu'il y a dans les assiettes aussi :)

louise (gato azul) a dit...

Reviens quand ça te chante, Marion, et emmène ton flair tout parisien avec toi... (un petit aparté pour ceux qui laissent des commentaires - ou qui les lisent... si vous laissez mariner vos crevettes 24 heures, elle perdront leur feu intense, mais garderont leur saveur - à vous de choisir)

CFramboise a dit...

Louise, enfile ta belle robe, je te garde une place à côté de George!! Comme moi, tu reçois le prix Arte y Picohttp://framboisecuisine.blogspot.com/2008/06/remise-de-prix.html
Pour la cervelle, je n'y suis pour rien c'est les petits gars de Cambridge, un peu excités à l'époque

louise (gato azul) a dit...

Ah là là... je suis énervée... George C. hein, pas George B.? ;P

Hélène (Cannes) a dit...

Tu nous as concocté là un billet parfait ...Musical, coloré et plein de saveur !
Bises
Hélène

~marion~ a dit...

Bonjour Louise,

je suis restée scotchée un bon moment devant ton billet! Les sublimes photos, les recettes alléchantes, les déclinaisons d' "I shot the sheriff" & les explications, tout est là superbement bien présenté.

Merci pour ce voyage groovy à souhait! Je partage à 300% tes goûts musicaux et gustatifs;)

À bientôt,
Marion.

PS: cette vidéo d'Eric Clapton me donne littéralement la chair de poule...

Gracianne a dit...

I love it all. Je ne m'en lasse pas. C'est cool, j'ai une super bande son pour toute la journee la. Merci Louise d'avoir joue avec nous.

CFramboise a dit...

Georges C... of course!
Ca va sans dire

Babeth59 a dit...

moi aussi, ton blog m'a scotchée!....tout est beau!....musique, images et paroles!....

louise (gato azul) a dit...

Merci, Hélène, ce comm. venant de toi est tout un compliment... je suis suspendue à tes billets hebdomadaires

louise (gato azul) a dit...

Merci, Marion (:-D)... moi aussi, ce vidéo d'Eric Clapton me hante... en fait, j'arrête pas de l'écouter. Ce qui me fait penser... dis Framboise, on pourrait pas remplacer George C. par Eric C.?

louise (gato azul) a dit...

... et merci à toi, Gracianne, d'avoir eu cette idée géniale... on pourrait faire une fête de la musique mensuelle, hein? qu'en dis-tu?

louise (gato azul) a dit...

merci Babeth... j'aime ton icône (et tes tuiles de Delft) et j'aimerais bien voir tes broderies aussi...

CFramboise a dit...

Pa ni pwoblem..J'ai fait la même réflexion sur CdM, essaie le Mango Salsa avec de la mangue verte et râpée..

louise (gato azul) a dit...

Framboise, je n'ai jamais vu de mangue verte ici... peut-être trop exotique pour nous? j'habite en province, et LE marché est à 1h30 de route de chez moi --- là, on y trouve toutes sortes de trésors exotiques et je pourrais sûrement y trouver de la mangue verte (je note) et râpée, c'est sûrement plus facile que de se battre avec le noyau de la mangue. Dans cette salsa, j'ai utilisé 2 sortes de mangue Ataulfa et rouge. J'aime l'odeur de la mangue rouge, presque poivrée... parles-nous donc de ce rhum fameux par chez toi...

CFramboise a dit...

Désolée, Louise j'écris sans réfléchir! Il est vrai que bien souvent on trouve plus de produits exotiques chez toi que sur mon île si petite!!! Pour les mangues vertes, la plupart ici locales le sont même la Julie. D'une part il existe la variété Reine-Amelie qui reste verte(antillo-antillaise!!!) mais je voulais dire aussi que c'était intéressant de les choisir avant complète maturité pour faire la salsa qu'ici on appelle souskaye! J'en parle bientôt ainsi que pour le rhum! Mais là encore l'île est petite, il ne faut froisser personne..pourtant, j'ai mes préférences!!! Bon allez je sors je parle trop. Y a un jeu chez moi Passe me voir. Y a des sandwichs au cheddar......

Mijo a dit...

Et bien c'est l'éclate totale ici !!
En parfaite imbécile que je suis, j'ai lu vite le texte et lancé les bandes sons presque en même temps !!!
J'ai bu une lampée de rhum et clic, une musique après l'autre. C'est mieux, on bouge, on chantonne plus longtemps.
Merci pour ce bel instant.

Botacook a dit...

Ce repas est magnifique, tout comme les photos. Ça me donne envie. Je garde tout ça bien précieusement :)

Syrie a dit...

Congratulations on your DMBLGIT win. Your photo is beautiful. I love the droplets on the hibiscus.