samedi 3 mars 2007

Neige, neige, Paradis... Les p'tits cochons sont à l'abri


Photo Gato Azul

Chimichurri

Encore envie de steak. La température s'y prête bien, un autre 15 cm de neige sur la tête. Je fais l'autruche et je reste dedans. L'extérieur n'existe tout simplement pas!
k
Du haut de surlonge - Top Sirloin (voir le diagramme).


Photo Wikipedia
k
De belles pleurottes.
k

k
De jolies Russets de l'Île-du-Prince-Édouard cuites au four agrémentées d'un peu de crème sûre (crème aigre) et de ciboulette ciselée fin.
k

Photo Gato Azul

Recette pour faire votre crème aigre (sure)

Ingrédients

  • 1 tasse de crème fleurette (35% ou 15% champêtre)
  • 1 c. à table de babeurre (lait de beurre)

Méthode

  • Dans une casserole, chauffer la crème fraîche à 180 degres. Refroidir à température de la pièce dans un bol d'eau glacée.
  • Ajouter le lait de beurre, couvrir et laisser reposer à température de la pièce de 24-48 heures.
  • Mélanger et réfrigérer.
  • Vous pourrez conserver votre crème sure entre 3 et 4 semaines, réfrigérée.

... et du chimichurri.

Photo Gato Azul

Recette pour faire votre Chimichurri

Le chimichurri est un condiment et une marinade d'Argentine et d'Uruguay servie avec les viandes. Elle est composée (dans les proportions qui vous chantent) de persil, d'ail (beaucoup d'ail), de sel, de poivre, d'une touche d'huile d'olive et de jus de citron ou de vinaigre. On peut y ajouter origan (de Crête) et piment (d'Espelette). C'est mortel pour l'haleine, mais c'est 100% plaisir.

Photo et broderie Gato Azul

Méthode

Couper une bouchée de steak, l'enduire de chimichurri et... recommencer.


Photo Gato Azul


Le nom inhabituel de cette sauce viendrait de Jimmy McCurry, un Irlandais qui aurait été le premier à faire ce condiment. Puisque les Argentins avaient de la difficulté à prononcer son nom, c'est devenu chimichurri.

Bien d'autres histoires abondent sur l'origine du nom. Peu importe son origine, c'est un délice.

Terminer le repas avec un peu de pain, du Bresse Bleu et du Riopelle de l'Ile-aux-Coudres.

Mijo a commenté qu'il n'y avait pas de fromagerie sur l'Ile-aux-Coudres. C'est vrai, le fromage se nomme ainsi mais il est produit à l'Île-aux-Grues, juste à côté. Un triple crème artisanal qui fond littéralement en bouche se développant en saveurs de noisette, de champignons et de beurre. Le peintre Jean-Paul Riopelle a bien voulu prêter son nom et une de ses toiles de la série des oies (cliquer ici pour voir l'étiquette et une description du produit) pour faire la promotion du nouveau produit à condition que, pour chaque meule fabriquée, un dollar soit versé à une fondation pour aider les jeunes de l'Île-aux-Grues.

Deo gratias!

Photo Gato Azul

8 commentaires:

cristina a dit...

J'adore le steak...me voici comblée!
Si tu retournes à caiscais, je te conseille de faire un détour à Magoito,au retaurant "A Vaca Argentina'!!
Bom appétite!

Hélène (Cannes) a dit...

Mortel pour l'haleine, peut-être, mais bien bon au goût, je suis sûre !
Grosses bises
Hélène

brigitte a dit...

et tu vois, chère Chat bleu, tu publie une recette qui s'harmonise fort bien avec nos futures vacances.
En effet nous serons samdei soir installés dans un restaurant de Buenos aires donde el chimichurri es rey y el buey tambien
besos

Mijo a dit...

Je ferai juste un peu plus cuire mon steack mais pour le reste pareil.

Je suis allée sur l'Ile aux Coudres. Je n'ai vu aucune trace de fromagerie et aucun animal. Il faut dire que c'était un Deux janvier.

Gato Azul a dit...

La fromagerie qui produit le Riopelle est à l'Ile-aux-Grues. Ce fromage est superbe, un triple crème au goût de noisette, de champignons et de beurre qui a la particularité de fondre littéralement dans la bouche. Riopelle a prêté une de ses oeuvres pour l'étiquette (de sa série des grues) à condition qu'un dollar soit remis sur la vente du produit à une fondation permettant aux enfants de l'Ile aux Grues de suivre des études supérieures. Merci de me souligner... je modifie mon billet pour intégrer l'information. Bon dimanche Mijo.

Espera a dit...

Très cosmopolite ton repas ! du chimichurri cher aux argentins (et uruguayens) au Bresse bleu qui est fabriqué à moins de 200 km de chez moi !

Gato Azul a dit...

Le monde est maintenant petit. Nous n'allons plus aux produits (épices et compagnie). Ceux-ci viennent à nous.

Gracianne a dit...

Le monde est un beau village, on y apprend a fabriquer sa creme sur et son condiment uruguayen, et puis on regarde combien de centimetres de neige sont tombes ce weekend, la-bas, si loin.