samedi 5 mai 2007

petite escapade américaine

k
Ils ont besoin, il me semble, d'une bonne traductrice... petite faute d'accord de verbe...
k
Il fut un temps où on passait les douanes américaines comme une lettre à la poste. Maintenant, seule la marchandise américaine en direction du Canada passe comme dans une passoire! D'une frontière ouverte que j'ai connue toute ma vie (ma très longue vie) nous devons maintenant fournir des pièces d'identité, le premier choix étant le passeport. Dès l'an prochain, passeport obligatoire.
k
Il fait trop froid pour travailler au jardin (à peine un petit 12 C aujourd'hui en plein soleil d'après-midi) et tous les billets récents sur la pizza me hantaient. Or, à peine à une petite demi-heure de chez moi, aux États-Unis, il y a un restaurant qui sert une pizza exceptionellement bonne.
K
Nous sommes donc parties en fin d'après-midi, direction PIZZA!
K
K
Dans ce petit village frontalier des États-Unis, il y a une dizaine d'années, on a commencé à faire l'élevage du Wapiti (grand cerf du Canada et de Sibérie). Pourquoi diantre élever du Wapiti?
k

k
Pour ses bois... les Japonais en raffolent... c'est fameux pour leur virilité! Donc, il faut obtempérer car Money talks. Par ailleurs, les Wapitis ne sont pas trop mal traités puisqu'ils perdent leur bois à chaque année. Aucune torture de ce côté-là.
k
k
Inutile de vous dire que ce troupeau de Wapiti attire des foules (relatives) de curieux et les éleveurs ont aménagé un chemin qui contourne l'enclos (qui est immense). Le parc de Thoiry en quelque sorte ;-D
k

k

Ce qui est tout à fait récent, c'est ce restaurant avec une arche des plus surprenantes, en bois de cerfs...

k

Faudra aller jeter un coup d'oeil au menu. J'ai l'impression que la viande qu'on y sert est du cerf. La suite dans un prochain billet... Ce soir, c'est PIZZA!
K

K

Voici le Pizza Palace. Ils ne font, malheureusement pas, la livraison.
k
k

Nous commençons, invariablement, par une salade du chef partagée... Laitue Iceberg, oignons, julienne de carottes, tomates, concombre, poivron vert, jambon et saucisson, fromage et vinaigrette maison à l'origan.

k

k

Et voilà la splendeur. Pizza napolitaine (sauce tomate et fromage).
k

k
Pour le fromage, c'est du sérieux. Un mélange de mozzarella et de cheddar, en quantités généreuses. La sauce tomate est épicée à l'origan et à l'ail.
k

k

La croûte est merveilleuse. Le secret? Cuite dans un four à bois, évidemment, mais aussi placée dans un moule à pizza dans lequel on saupoudre une infime quantité de farine de maïs. Croûte craquante et croustillante à souhait.
k

k

De retour à la maison, ce magnifique coucher de soleil. Il fera, mardi prochain, 26 C. Et, en prime, en arrêtant prendre du lait à l'épicerie, j'ai vu une grande banderole sur laquelle était inscrit Festival du homard.

C'est parti, mon kiki!

k ;-D

6 commentaires:

Miss Lola a dit...

Sympa cette escapade et j'aime bien ton billet. Moi aussi je suis au Québec et je comprends! Au moins y'a du soleil!
Bon dimanche!

Mijo a dit...

Mon ventre gargouille à la vue de cette pizza.

cristina a dit...

Ah, la pizza, elle a l'air franchement délicieuse!!
Bon dimanche, amiga.

$ha a dit...

Oh la pizza, un véritable supplice!!

Rosa's Yummy Yums a dit...

Merci pour cette escapade virtuelle en terre américaine! J'ai beaucoup aimé toutes tes photos qui m'ont fait voyager (faute de pouvoir le faire en vrai...). Très beau et appétissant...

Gracianne a dit...

Je ferais bien une halte dans cette pizzeria americaine.