dimanche 6 mai 2007

Petit saut au jardin en attendant l'eau du café

Crosse de fougère à l'autruche
k
Hier soir, en arrivant à la maison, j'ai remarqué que les fougères s'éveillent. Vous vous souvenez du menu de la Saint-Valentin? Cette semaine, ou la semaine prochaine, lorsqu'elles seront sur les étals, je vous les apprêterai comme il se doit (non, je ne cueille pas les crosses de fougères dans mon jardin - il est trop facile de se tromper sur la variété, ce qui aurait des conséquences fâcheuses).
k
Regardez le fin détail des petites feuilles minuscules dans cette fronde. Ces fougères, lorsqu'elles se seront complètement déployées et qu'elles seront à maturité feront au delà d'un mètre de haut!
k

k
Lorsqu'elles s'ouvrent, c'est très rapide...
k
k

k
Celle-ci a attiré mon attention. Une variété différente? La membrane qui recouvre la crosse est différente, velue et épaisse, contrairement aux autres où la membrane ressemble à du papier... Nous verrons ce que cela donnera.
k
k
Nous avions, auparavant, une allée cavalière bordant la route publique devant la maison. Or, il y a quelques années, il y a eu une tempête à briser tous les records. L'électricité a manqué pour certains pendant une dizaine de jours tant les arbres avaient été endommagés. Nos arbres, le long du chemin, étaient des trembles, une variété d'arbre qui devient gigantesquement haut mais qui a le net désavantage de ne vivre que pendant une centaine d'années. Lorsqu'ils meurent, ils constituent un véritable fléau car ils tombent facilement. La société d'état nous a offert de les couper (et pardi nous avons accepté!). L'équipe a pris une semaine complète pour couper ces arbres et, depuis, le micro-climat devant la maison a été altéré. Les fougères se sentent un peu moins en sous-bois. Seules les plus coriaces ont résisté. Dorénavant, le soleil de l'avant-midi innonde le devant de la maison. Ces myosotis sont une semaine à l'avance... Il faudra repenser l'aménagement, mais je penche du côté des rosiers rugosas.
k
l
Enfin, un peu de vie...
k
k
k
k
Quand ça repart, le rythme est très rapide.
k
k
Hémérocales... Celles-ci fleuriront fin juin. C'est une variété indìgène au Québec, d'un orangé soutenu, elles poussent partout.
k
k
Les pavots orientaux sont à la course cette année. Ce n'est pas un éveil langoureux...
k

4 commentaires:

Papilles et Pupilles a dit...

C'est si beau la nature au printemps ! C'est ma saison préférée !!

Eglantine a dit...

Superbe toute cette végétation. On ne s'en lasse pas

Gracianne a dit...

Ah, ca fait plaisir a voir!

Espera a dit...

Que c'est beau ce réveil de la nature. Et avec le climat plutôt rude que vous avez ce doit être un double enchantement.