mardi 22 mai 2007

visite éclair au marché

Photos Gato Azul, tous droits réservés
k
J'avais termné la traduction. Il faisait enfin soleil et presque doux à 14 h. J'ai donc sauté dans la voiture pour faire une visite éclair au marché, à Montréal. Une petite heure et demie de route, mais pour le Québec, c'est juste à côté...
k
Le marché Jean-Talon, à Montréal, est le plus grand marché à ciel ouvert en Amérique du Nord. Mais il y en a d'autres dans la ville. Celui que je préfère est le marché Atwater, près du canal. Premièrement, parce que je le connais comme le fond de ma poche. Les vendredi soirs, lorsque j'étais jeune, nous y allions pour faire le plein chez le boucher car, à l'intérieur, à l'étage, il y a de nombreux étals de boucherie, tous plus appétissants les uns que les autres. Pour le poisson, nous nous approvisionnions chez Waldman's, près du quartier portugais.
k
Ensuite, j'aime le marché Atwater parce qu'il est plus chaleureux, plus petit. On vient à connaître les marchands, qui sont moins nombreux qu'au marché Jean-Talon.
k
Enfin, c'est beaucoup plus près pour moi car c'est juste à côté du pont Champlain. Je n'ai pas à traverser la ville pour m'y rendre.
k
k
C'était, en fin de semaine, la folie collective. Tous les Québécois participent à cette euphorie. C'est le temps de fleurir parterres et balcons. Les marchands de fleurs attendaient le stampede.
k
k
Fleurs de toutes sortes, paniers déjà faits, jardinières, pots à planter en terre...
k
k
même des bougainvillées, des dahlias, des roses en fleurs, des calla (la petite variété, vivace dans notre région)...
k
k
têtes de violon, fraises et asperges importées... patience, les nôtres s'en viennent... un artisan, maître de la conserve et des produits régionaux, dont les produits sont absolument divins (presque comme les miens ;-D)...
k
k
un comptoir de champignons, du sorbet à faire rêver, encore de ces merveilleuses conserves, le marchand de pizzas, calzones et paninis...
k
k
il était 16h et je n'avais pas déjeuné...
k
k
caissettes d'annuelles, jardinières suspendues, marchand de fines herbes, gardenia sur le point de fleurir, gloires du matin...
k
k
tarte au sirop d'érable et à la crème...
k
k
mes achats de fines herbes, basilic pourpre, estragon, menthe chocolat, mélisse, thym citron, sauge ananas, caissette de laitues mixtes et le romarin que j'avais déjà (je l'entre à l'intérieur l'hiver et il y a survécu)...
k
k
mes coups de coeur pour les boîtes à fleurs et pour le jardin. Une gloire du matin absolument ravissante qui ornera la colonne en pierres à l'entrée de la propriété, des pétunias triples qui me font penser à des pompoms, des phlox annuels parce qu'on les appelle des Louises, des impatiens doubles qui se déguisent en rosettes, des cosmos miniatures, des pensées multicolores, un lantana jaune, les fines herbes...
k
k
des bok choy miniatures pour un éventuel sauté au boeuf à la chinoise, des oignons rouges marinés (par simple curiosité), des haricots fins (importés), une tarte au sirop d'érable que nous partagerons avec mon frère et sa compagne...
k
J'étais arrivée tard, les marchands commençaient tranquillement à fermer leurs étals, c'était le temps de rentrer et je n'avais toujours pas visité les bouchers, les boulangers, les fromagers, le marchand de vin (commerce d'État), l'épicerie fine, la brûlerie de café... Avant de prendre la route du retour, un bref arrêt chez Dunn's au centre-ville pour y prendre du smoked meat (boeuf fumé) et du pain de seigle... une spécialité bien Montréalaise, les New Yorkais se déplaçant jusque vers Montréal simplement pour manger un bon smoked meat. On le déguste avec des cornichons casher à l'ail et à l'aneth... je vous montrerai ce que ça donne comme sandwich...
k
Il fait plus chaud à Montréal. C'est une île baignant dans le Fleuve et le climat y est un peu plus doux (zoné différemment pour la culture des végétaux). Les pommiers étaient en fleurs. En voici un que j'ai croisé sur ma route.
k
L'explosion de couleurs, d'odeurs, de saveurs commence. Le printemps, lorsqu'il démarre au Québec, est comme nulle part d'autre au monde. C'est l'exubérance, un festival de couleurs et de fleurs.

10 commentaires:

Espera a dit...

Quelle belle promenade tu nous offres. Le marché est un de mes grands plaisirs. En ce moment les bancs de fleurs sont un régal pour les yeux. Difficile d'y résister. Tout comme il me serait difficile de résister à la tarte au sirop d'érable !
Bravo pour tes mosaïques !

Tiuscha a dit...

Il est incroyable ce marché ! Une merveille ! Merci de nous l'avoir fait partager !

$ha a dit...

Magnifique! Il n'y a pas de marché comme ça vers chez moi!
Du schweppes au gingembre? wah! Et puis ces sorbets...et cette tarte...!

Fabienne a dit...

Merci pour ces très belles photos, grâce à toi j'ai pu voyager virtuellement !

JvH a dit...

Oh la la, quel beau marché!
Je savais que l'automne au Canada était magnifique mais je ne savais pas que le printemps l'était aussi, vous avez les plus belles mi-saisons!
Tes collages de photos sont très beaux, il faudrait que j'apprenne à en faire!

cristina a dit...

Tu en as de la chance d'avoir un tel marché près de chez toi! Boa noite, amiga.

Mijo a dit...

J'espère un jour connaître le printemps au Québec. Cette explosion de nature après un long hiver doit être tout à fait magique. On doit vraiment sentir la sève monter dans les arbres, on doit entendre les bourgeons poindre puis éclater, on doit en prendre plein les narines et plein les yeux quand les fleurs s'ouvrent.

Je me demande si c'est la même chose dans les pays scandinaves.

Gracianne a dit...

Je n'ai rien a rajouter, apres Mijo. Je sens la seve me monter au nez moi aussi.

Lilo a dit...

Après voir vu dernièrement les photos du quartier de Ninnie, je lui disais que je verrai bien des photos des fameux marchés de Montréal, c'est chose faite désormais ;)

Beah a dit...

Moi qui adore les marchés, j'ai hâte de voir celui-ci et je suis impressionnée par le fait que tu y ailles aussi volontiers malgré la distance, qui est grande à nos yeux !