samedi 23 juin 2007

LE TEMPS DES ROSES ET DE LA LAVANDE

tisane à la sauge (recette dans ce billet) et sablés à la lavande
Photo Gato Azul
k
Journée maussade et grise hier, ponctuée d'orages violents. Temps plus que frais. On ne peut se fier au beau temps... Mais les roses aiment l'eau, alors...
k
Photo Gato Azul
k
En allant chercher le pain, j'ai bifurqué dans la direction opposée du village. Il y a un endroit que j'aime toujours visiter lorsque c'est le temps des roses. Mon trajet est invariablement le même... je m'arrête au quai d'un petit village de l'autre côté du lac de l'Abbaye pour regarder le temps qu'il fait sur le lac et pour voir le Mont Éléphant. Ne ressemble-t-il pas à un éléphant couché?
k
Brrrr.... Le temps est frais et le ciel n'est pas serein...
k
Photo Gato Azul
k
Et voici ce que je viens voir sur les petites routes de terre à chaque fois que les roses fleurissent... ces haies de roses sauvages sont nombreuses dans la région.
k
Photo Gato Azul
k
L'odeur est ennivrante.
k
Photo Gato Azul
k
Sur la route j'ai croisé cet engin qui taille la végétation abondante sur les bords de route. Ça permet de repérer les orignaux et chevreuils avant de les heurter.
k
Photo Gato Azul
k
Il ne reste plus beaucoup de ces ponts couverts, mais ceux qui subsistent sont conservés précieusement. Ces ponts étaient couverts pour ne pas avoir à les déneiger en hiver. Faits de bois, la sensation, lorsqu'on en traverse un, est étrange.
k
Photo Gato Azul
k
Un champs de lupins sauvages.
k
Photo Gato Azul
k
Tout près du pont couvert, il y a un petit commerce qui se spécialise dans la lavande. La lavande dans leurs champs ne fleurira pas avant quelques semaines mais la boutique est ouverte.
k
Photo Gato Azul
k
Sachets de lavande, savonnettes et coffrets...
k
Photo Gato Azul
k
Tisane, gelée, arômates, sablés, bonbons, tous aromatisés à la lavande.
k
Photo Gato Azul
k
Parfum d'ambiance, eau de lavande, eau de linge, crèmes, bain moussant...
k
La nappe que j'utilise souvent dans mes photos, avec des brins de lavande, me vient de cette boutique. Tout y est lavande... lavande du Québec.
k
Photo Gato Azul
k
J'y ai trouvé, ce panier en bois qui (enfin!) me permettra de ranger les livres qui sont éparpillés sur la table de chevet et tout autour du lit.
k
Photo Gato Azul
k
Et cette crème pour stimuler la circulation. À utiliser sur les jambes. J'aurai peut-être moins mal aux pieds? Les problèmes de circulation sanguine aux extrémités sont fréquents lorsqu'on souffre de diabète et les complications peuvent être sérieuses. Si la crème ne sert qu'à me mettre en tête que je m'occupe de mes jambes, ce sera une longueur d'avance.
P
Pour certains, il peut sembler incongru de se servir de ce genre de remède de «bonne femme» (je pense notamment à ce patron en médecine qui était notre voisin et qui dénigrait les propriétés médicinales des plantes, préférant de loin les produits de synthèse fabriqués en laboratoire; peut-être était-il influencé par les voyages somptueux offerts gratuitement aux patrons en médecine par les sociétés pharmaceutiques?). Or si on consomme des plantes pour leurs vertus, il convient de savoir où elles ont poussé (il est douteux qu'une plante qui a été traitée chimiquement ou qui a poussé sur un sol contaminé procure des bienfaits).
k
Dans le cas de la lavande, une petite mise en garde est de mise. Selon Secrets et vertus des plantes médicinales (ouvrage rédigé par des scientifiques et académiciens en sciences pharmaceutiques et biologiques à l'Université René-Descartes et Nancy I) la dose recommandée ne doit pas être excédée et elle est incompatible avec l'iode et les sels de fer. Ses constituants sont : principe amer, essence et coumarine. Ses propriétés : antiseptique, antispasmodique, carminative, cholagogue, cicatrisante, diurétique, stimulante, sudorifique et elle est un insecticide. D'autres ouvrages consultés font état que les femmes enceintes ne devraient pas consommer de lavande. Il va de soi que ceux qui sont sensibilisés aux effets de la coumarine à cause de leur état de santé auront vu une lumière rouge s'allumer à la lecture des constituants.
k
Je n'utilise la lavande dans mon bain que sur une base infréquente, lorsque j'ai besoin de relaxer et je ne saurais m'en servir sur une base quotidienne. Si j'en consomme, j'en consomme peu et j'en consomme à l'occasion. Mais peut-être suis-je trop prudente?
k
Je n'ai pas fait d'achat de lavande, nous en avons au jardin, mais j'ai pris quelques sablés à la lavande que nous dégusterons avec une tisane à la mélisse ou à la sauge du jardin.
k
Saviez-vous que les Chinois, lorsque les Occidentaux arrivèrent en Asie avec leur sauge (car ils buvaient le thé à la sauge avant d'avoir visité l'Asie), échangeaient 7 ballots de leur meilleur thé contre 1 seul de sauge tant les Asiatiques la prisaient? On dit que la personne qui a de la sauge au jardin ne mourra jamais à cause des bienfaits qu'elle procure pour la santé.

TISANE À LA SAUGE
k
Pour faire une tisane à la sauge, prendre une dizaine de belles feuilles fraîchement cueillies pour 1 litre d'eau. C'est la même technique pour toutes les tisanes... Ne pas mettre les feuilles dans de l'eau franchement bouillante. Il faut amener l'eau au seuil du bouillon. Meurtrir légèrement les feuilles (vous pouvez utiliser le bout d'une cuiller en bois pour ceci) et verser l'eau. Laisser infuser une bonne dizaine de minutes avant de boire. Vous pourrez sucrer (je préfère nature) en ajoutant une touche de miel ou de sirop d'érable, ou à la rigueur, du sucre.
k
Photo Gato Azul
k
Pour les sablés, simplement parsemer des fleurs de lavande (la photo est une bonne illustration de la quantité à utiliser) sur vos sablés préférés avant la cuisson ou, si vous préférez un goût plus prononcé de lavande, à leur sortie du four. C'est délicieux.

8 commentaires:

temps a dit...

Soleil, resto, plage sur Montpellier
changer de lieu et le monde nous parait différent.
Cordialement

gabriella a dit...

Quand je vois une photo de pont-couvert,je
revois aussitot des images de ce film bouleversant "Sur la route de Madison", ah, la belle histoire d'amour.
Dans la région d'Amherst, il y avait aussi
des ponts couverts bien conservés.
Tu nous convie encore à une belle ballade.

gabriella a dit...

Oh, mille excuses "convies" avec un S ....

Sophie a dit...

Je vois la vie en bleu lavande...

Elvira a dit...

Que c'est beau, chez toi, Gatinha!

Et puis, il n'y a pas de scorpions... ;-D

menus propos a dit...

Belle promenade en ce lundi matin!
Comme Gabriella en découvrant le pont couvert, j'ai revu le film "sur la route de Madison"...

claudie a dit...

Connaissez-vous "l'aigo boulido" ? un potage paré de milles vertues.C'est le bouillon que l'on boit en Provence le lendemain des fetes pour soulager l'appareil digestif encombré par les agappes.
-une poignée de belles feuilles de sauge
-une petite tete d'ail
-une cuillére à soupe d'huile d'olive
-une petite poignée de gros sel
-une litre et demi d'eau
-un oeuf bien frais
du pain de campagne rassis ou grillé
-du fromage rapé à votre gout
Faire bouillir l'eau,le sel,les feuilles de sauge,les gousses d'ail épluchées et écrasées d'un coup du plat d'un couteau,l'huile d'olive,pendant 20 minutes.
Dans une soupiére délayer le jaune d'oeuf avec un peu de bouillon.
Placer des couches de pain recouvertes de fromage.
Filtrer le bouillon,ajouter le blanc d'oeuf et former des filaments.
Verser dans la soupiére,et deguster.
Votre estomac vous remerciera!!
PS. Pardonnez-moi pour les accents absents ou mal placés....C'est encore un truc que je maitrise mal à 60 ans passé...Pire encore depuis que j'ai un ordinateur!

Gracianne a dit...

Que de fraicheur dans ces paysages.