mercredi 6 juin 2007

SIMPLE ET FRAIS

Photo Gato Azul
k
Pour le goût et la saveur, rien ne vaut des aliments frais, de bonne qualité et simplement aprêtés pour que leur vraie nature soit mise en valeur. C'est ce que je crois. D'autres opinions valent bien la mienne, comme la mienne vaut bien la leur.
k
Un grand pichet de thé glacé, quelques feuilles de menthe fraîchement cueillies, un peu de clou de girofle et de cannelle pour épicer le tout, voilà qui rime avec été.
k
Le pot de menthe est à portée de tous. Il faut une belle plante en santé, un peu de terre, de la clarté et de l'eau. Elle sera heureuse et elle vous le rendra au centuple.
k
Photo Gato Azul
k
Des côtelettes d'agneau, cuites dans une poêle en fonte très chaude pour que la chair soit bien croûtée, du sel de mer, du poivre mignonette... Des linguini al dente, un peu de beurre, de crème et de parmesan, beaucoup de poivre et un filet de jus de citron, c'est authentique et savoureux. Des haricots fins, une émulsion de beurre et de jus de citron. Ça met l'été dans votre assiette.
k
Une demi-baguette, tartinée de beurre à la ciboulette fraîche, cuite au four dans un papier aluminium jusqu'à ce que la croûte soit bien croustillante, que le beurre soit bien fondu. Saveur simple mais exquise.
k
Photo Gato Azul
k
Et pour clore le tout, une glace au chocolat et à la cannelle, à la façon des Mayas. Pour le chocolat, ils s'y connaissaient! C'est élégant par sa simplicité et c'est incomparablement délicieux.
k
Photo Gato Azul
Blue Willow (saule bleu)
k
Et une petite histoire pour agrémenter le tout...
k
Il était une fois une princesse chinoise, nommée Koong-se, qui aimait le secrétaire de son mandarin de père, Chang, mais le mandarin de père trouvait que Koong-se méritait mieux qu'un roturier. Il chassa donc Chang du palais et il emprisonna sa fille en faisant ériger une clôture autour du palais. Koong-se était réduite à se promener dans le jardin bordé par la rivière. Bientôt le mandarin de père la promit à Ta-jin, un noble guerrier. Elle était désespérée quand elle apprit que Ta-jin arriverait bientôt, emportant avec lui des bijoux afin de célébrer leurs fiancailles. Durant le banquet, Chan se faufila dans le palais et ravit Koong-se. Le mandarin de père, bien qu'il ait bu énormément, les aperçut tandis qu'ils se sauvaient dans le jardin. Il les pourchassa sur le petit pont surplombant la rivière, mais ils s'échappèrent et se cachèrent dans une petite maison bleue près de la rivière. Les espions du mandarin de père lui rapportèrent où étaient cachés les amoureux et alors que les soldats vinrent pour les faire prisonniers, ils s'enfuirent vers une île éloignée où Chang devint écrivain. Sa renommée était si grande que le mandarin de père en eut vent et il envoya ses soldats pour chercher sa fille et son amant. Ils furent exécutés mais les dieux, émus par un si grand amour, les immortalisèrent et les changèrent en tourterelles afin qu'ils puissent voler éternellement dans le ciel.
k
Et voilà la légende du saule bleu. Si la France a sa toile de Jouy, l'Angleterre a le Blue Willow (saule bleu).
k
Thomas Minton est le premier, à la fin du 17e, à reproduire cette légende chinoise sur sa faïence, à Shropshire, en Angleterre. Bientôt, Royal Worcester, Spode, Adams, Wedgwood, Davenport, Clews, Leeds et Swansea emboîtèrent le pas, avec le résultat que, depuis plus de 200 ans, Blue Willow est le motif le plus utilisé sur la faïence et la porcelaine.
k
Beaucoup de jeunes filles anglaises traversèrent l'océan pour se rendre dans le Nouveau-Monde avec leurs assiettes de Blue Willow dans leurs malles, un butin précieux transmis de génération en génération.
k
Le motif Blue Willow est, pour plusieurs collectionneurs, une véritable passion. Même la production des années '60 et '70 se vend à prix d'or. Ne parlons pas de pièces qui datent de 100 ans ou plus! Une véritable folie.
k
Pour clore sur le sujet du Blue Willow, voici un joli poème sur le sujet...
k
Whilst we sit around the table, please allow me to relate,
The entrancing ancient fable of "The Willow Pattern Plate."

Every picture tells a story, like the Willow Pattern Plate,
Where two lovers dwelt in glory and defied paternal hate.

By elopement from the castle you observe upon the ridge,
Where the violent old rascal chases them across the bridge.

Tries to catch the rogue and whip him, 'Ere he steals the daughter fair;
But the loving pair outstrip him, let him languish in despair.

Thrown upon their own resources, in a junk they emigrate,
To a splendid little oasis, near the margin of the plate.

Dwell in peace, whilst unmolested, in most perfect harmony;
'Till at length they are arrested, by his Nib's gendarmerie.

Then the tyrant lord appeals to law and lucre, with their pow'r,
Caught, confined, they have their meals too, in that horrid little tow'r.

When the pair are executed, to appease their lord irate,
To a pair of doves transmuted, still they fly upon the plate.

Every picture tells a story, like the Willow Pattern blue,
And true love will reign in glory, To infinity! Adieu.

B.L. Bowers

8 commentaires:

Tiuscha a dit...

Quelle culture et quels services (depuis le temps que je fréquent ton blog, j'ai vu plein d'assiettes toutes plus belles les unes que les autres...

Hélène (Cannes) a dit...

... et si en plus j'ai droit à une table aussi belle que celle-ci tous les jours, alors je m'installe définitivement ! ;o)
Bisous et bonne journée
Hélène

Rosa's Yummy Yums a dit...

Un beau repas savoureux! Et cette table, vraiment superbement apprêtée. J'aimerais tant que ma table soit aussi jolie que la tienne...

Merci pour ce conte!

Bises,

Rosa

Gracianne a dit...

La simplicite, c'est vraiment ce que je prefere. Et servie dans des assiettes de collection qui ont une si jolie histoire, c'est encore mieux.
Le pain a la ciboulette me tente vraiment beaucoup.

Tara a dit...

tu as le don d'ériger la simplicité en oeuvre d'art !
Moi, je fonds devant tant de bleu et je me perds au creux de tes talents de conteuse culinaire !

cristina a dit...

Un vrai bonheur que de venir chez toi!
Bisous.

paola a dit...

Une bien jolie table qui a une histoire.
Le repas est comme je les aime...simple et savoureux.
Je m'invite.

nick.ole a dit...

Bonjour. Bravo pour l'esthétique (entre autre) de votre blog. Je suis arrivée jusqu'à vous par mon goût pour le blue willow. Merci de m'avoir menée jusqu'à Minton avec, cependant, une précision, c'est à la fin du 18 ème qu'il a reproduit la légende ( je pense que vous avez été trompée par "late 17th").
Très cordialement