lundi 30 juillet 2007

RACONTE-MOI UN CURRY POUR DORIAN

Krishna jouant la flûte sous un kdamba, miniature des Indes, c. 1790
Bollywood, au 18e siècle
CLIQUER SUR L'IMAGE

Quiconque fréquente le blog de Dorian se sera aperçu qu'il compte une suite imposante d'admiratrices, comme en fait foi le nombre incalculable de commentaires qui viennent se greffer à ses recettes, toutes plus alléchantes et succulentes les unes que les autres.
k
Quand j'ai vu ce miniature, j'ai tout de suite pensé à lui... Les anges sont aux anges et les jeunes (et moins jeunes) femmes sont suspendues à ses moindres paroles.
k
;-D

kDétails de miniatures des Indes
Lorsque ce n'est pas la richesse des couleurs et des détails,
l'expression chez les animaux et l'idéalisation d
es jardins
retiennent l'attention dans ces miniatures anciens

Photo Gato Azul
curry aux crevettes
k
Alors, puisqu'il nous demande de lui raconter un curry, j'obtempère. Comment peut-on refuser (surtout quand on raffole du curry)?
k
Photo Gato Azul
crevettes, oignons doux, poivrons grillés, lait de coco et curry
k
Je n'ai pas d'histoire à raconter à propos de mon curry sauf pour dire que j'ai trouvé (à la même épicerie où j'ai trouvé la double crème du Devon) du curry de Madras de marque Ship Green Label, fait par une société établie en 1883 à Bombay, sur autorisation du Gouverneur, et qui proclame faire le curry de Madras des origines.
k
Photo Gato Azul
k
Le curry de Madras est composé typiquement de feuilles de cari, de curcuma, de coriandre, de cumin, de cannelle (sorry JCP), de clou de girofle, de piment de chili, de feuilles de laurier, de fenugrec, de toutes épices, de safran et de poivre noir. C'est, de loin, le curry que je préfère, mes goûts étant irrémédiablement influencés par mes origines occidentales. Je ne lui reproche que le manque de gingembre, un tout petit reproche qui peut être corrigé très facilement par l'ajout de gingembre frais et sa couleur un peu khaki. A la rigueur, ceci pourrait être corrigé en y ajoutant un peu de curcuma en surplus.
k
La petite histoire veut qu'un Britanique du nom de Sharwood dînait avec le Maharadja de Madras qui lui parla d'une échoppe nommée Vencatachellum, tenue par un maître de la préparation du curry. Sharwood s'y rendit et obtint le secret de la préparation du curry de Madras. Même Sharwood que la marque Sharwood? Je l'ignore. Mais maintenant, le curry de Madras est synonyme avec le curry britannique.
k
La recette pour ce curry aux crevettes relève de l'enfance de l'art. Simple et rapide, le plus long sera la préparation du riz. Pour une personne (mon enthousiasme pour le curry n'est pas partagé) dans un wok, faire chauffer une huile neutre (pépins de raisins, par exemple) et y mettre 1 bonne c. à s. de poudre de curry (ou plus, selon votre goût). Faire chauffer jusqu'à ce que l'odeur embaume, puis y ajouter le quart d'un oignon tranché grossièrement et 1 c. à café (ou plus) de gingembre frais râpé. Faire dorer, ajouter une petite tasse à café d'eau et 6-8 crevettes décortiquées et déveinées. Lorsque les crevettes sont bien rosées, ajouter 165 ml de lait de coco et faire réduire la sauce quelques minutes. Saler généreusement et rectifier l'assaisonnement. Garnir de fines lamelles de poivron rouge grillé et d'un petit piment frais.
k
Servir avec un riz blanc vapeur au jasmin.
k
Photo Gato Azul
k
Calculer 4 g de glucides pour le lait de coco. N'oubliez pas de prendre en compte les glucides contenus dans le riz.
k
Et voilà, mon histoire sans histoire sur le curry pour Dorian.

8 commentaires:

Dorian a dit...

Je crois que j'aimerais beaucoup savoir comment finit l'histoire de Krishna jouant la flûte sous un kdamba avant de me réjouir de me retrouver comparé à lui... En tout cas ce que je sais c'est que cette nuit je vais rêver des voyages à Madras, de son Maharadja, de mille épices et surtout plus que tout de ce petit curry aux crevettes... remarque l'avantage de cette dernière partie du rêve c'est que je sais déjà qu'elle va se réaliser... pour les autres peut-être qu'un jour du côté de Madras... peut-être !

Rosa's Yummy Yums a dit...

J'adore le curry (ou plutôt les curries)! Le tiens me met en appétit!
Ces images sont très belles.
Merci aussi pour toutes ces informations passionantes!

Bises,

Rosa

Anonyme a dit...

de superbes images et une boîte de curry toute mignonne (je suis fna des boîtes en métal mais je ne sais pas si ça se oigne)...oups pendant que tu tournais la tête je t'ai chipé une crevette...
kashyle

Flo a dit...

Je retiens ta recette de curry, elle m'attire beaucoup ! Merci pour la ptite histoire aussi ;-)

brigitteguyane a dit...

Ta recette de curry "facile" comme je l'appelle chez moi me donne l'eau à la bouche ce matin
Ah! Dorian....que de beaux rêves épicés en perspective

Sophie a dit...

Il y a comme une effluve virtuelle de curry qui arrive jusqu'à chez moi... Hummmmmmmm !

Minouchkah a dit...

J'aime beaucoup ton billet rempli d'hirtoire, de conte et de saveurs. Raconter Krishna pour raconter un curry, c'est le régal !!!!Sublime recette.
Bravo

Dorian a dit...

Je repassais avec le secret espoir qu'il en reste ou que tu en fasses de nouveau... en tout cas Merci encore une fois pour ce petit curry et cette histoire qui ne semble pas en être une ,-) !