lundi 23 mars 2009

My Take On Photography --- La photo et moi

2009-03-23

Canon Rebel XT --- Kodak Z712 IS

We are all exposed to propaganda, whether we are aware of it or not. Take photography, for instance. What makes a great picture? The planning that goes into it? The staging, the analysis and research of the better angle? Or a carpe diem approach, seizing the moment and capturing it? Two philosophies. One that exerts a measure of control on the situation, the other that seeks the truth of the moment. Fundamentally, though, both approaches try to capture the essence of the subject.
Nous sommes tous soumis à la propagande, qu'on le sache ou non. Prenez la photo, par exemple. Qu'est-ce qui fait qu'une photo est superbe? La planification qui la précède? La mise en place, l'analyse et la recherche du meilleur angle? Ou une approche carpe diem, saisir le moment au vol et le capturer? Deux philosophies. Une qui exerce une mesure de contrôle sur la situation, l'autre qui recherche la vérité du moment. Fondamentalement, cependant, les deux approches tentent de définir l'essence du sujet.

IMG_0262
the only other Canon shot in this post

For a week now, I've been learning to use a DSLR, migrating from a P&S. The first shot in this post tells it all. Where the DSLR can focus on a single point with laser-like precision, it lacks in other aspects of composition. The P&S might «flatten» things out, but it excels at capturing the total picture, and it doesn't sacrifice on color. For me, that is the selling point because the whole point of light is color.
Depuis une semaine, j'apprivoise une caméra reflex, toute habituée que je suis à fonctionner avec un «P&S» (fixer et cliquer). Où la reflex peut faire la mise au point sur un point bien précis avec l'exactitude d'un laser, je la trouve moins performante à l'égard des autres aspects de la composition. La P&S «aplanit» peut-être l'ensemble, mais elle excelle pour capter la vue d'ensemble, et la couleur n'est pas laissée pour compte. Pour moi, c'est le point important parce que la mesure tangible de la lumière est la couleur.

2009-03-211

2009-03-223
2009-03-081
2009-03-221
2009-03-222
100_7893
100_7005
100_4685
100_4679
100_8167

I guess a picture is worth a thousand words. You'll have guessed that the Canon is going back to the store. I'll stick to my old Kodak until mid-April when the Z980 hits the stores. I'm just a P&S kind of girl with no photographic ambitions other than the mere pleasure of seizing the moment.
Je pense qu'une photo vaut mille mots. Vous aurez compris que la Canon retourne au magasin. Je garderai ma vieille Kodak jusqu'à la mi-avril lorsque le Z980 sera disponible en magasin. Je suppose que je ne suis qu'une photographe P&S sans ambitions photographiques autres que de croquer l'instant sur le vif.

oystersintheraw

I take pictures because I love what I see and I like to share my enthusiasm. I have frequent visitors on my blog, some 500 odd visits per day, yet few of you leave comments. I sometimes wonder why this is.
Je prends des photos parce que j'aime ce que je vois et j'aime partager mon enthousiasme. J'ai plusieurs visiteurs sur ce blog, quelques 500 visites par jour, mais peu d'entre vous laissez des commentaires. Je me demande quelquefois pourquoi.

100_5938-2

29 commentaires:

colibri a dit...

Etat d'âme, Louise ? C'est drôle, moi aussi, j'ai remarqué que peu de lecteurs laissent des commentaires sur mon blog dit culinaire (?), tout bébé, certes, alors qu'il y a beaucoup de visites et tellement de consultations de profil. Quant à mes abonnés fidèles (la moitié d'un mutisme déconcertant !), arrivés par hasard sur mon blog sans doute, ils sont d'horizons si divers et variés que cela me laisse un peu perplexe aussi... Mais je les "aime", et j'ai réussi à créer, à travers mes articles et les commentaires des uns et des autres, une certaine interactivité avec eux, ce qui est assez sympa et, finalement, c'est ce que je recherchais... Peu de commentaires, mais de qualité... Etrange planète, la blogosphère... Je vais quasiment tous les jours sur ton blog, tes photos sont très techniquement maîtrisées (trop, peut-être ?), j'aime les sujets que tu phototographies et tes réflexions de cette quotidienneté si prosaïque...

omami a dit...

Louise la vie est faite de choix et je pense que tu es une Kodak girl, tes photos sont belles et tu y trouve ton plaisir, génial! et pour les commentaires...va savoir pourquoi... mais sans vouloir t'offenser la culinosphère a vraiment explosée depuis mon ancien blog!

Have fun!!!

louise a dit...

tu as raison, Colibri, ce n'est pas la quantité, mais la qualité (cela dit sans snobisme aucun... pertinence serait un mot plus pertinent?). Patrick de CdeM a d'ailleurs publié 2 fois sur le sujet. quant à la technique, elle est devenue innée, la caméra ne me quitte jamais et c'est toujours «sur le vif», sans réfléchir, avec spontanéité, ça me ressemble. j'aime pouvoir être interpellée par un éclair de lumière et le cliquer sur le vif. merci d'avoir laissé un mot... le printemps tarde!
Line, j'ai compris que pour moi, le titre, comme être «une chose» ou «une autre» m'importe peu. C'est comme la musique... on ne la lit pas, on la chante ;-P Faut pas oublier dans ce monde de Canon et Nikon (qui ont fait l'uptake sur les Américains) que la première caméra digitale a été inventée par Kodak (et oui, tu te souviens de la réclame «Color By Kodak»). je suis de mon continent, et j'en suis fière. explosée? tu parles! quand les «vieux de la vieille» comme Gracianne «ferment» leur blogue au grand public, que les amis meurent sans nous demander ce qu'on en pense, que le sucre remplace les bons légumes (;-P) où va-t-on, dis moi! redéfinition sur ce plan là aussi... la vie n'est pas que bouffe (heureusement!). je suis comme le printemps, mes bourgeons sont en processus d'éclosion. Always, Line, what else is the point of it all?

Babeth59 a dit...

ce sont tes photos qui m'ont attirée sur ton blog mais j'aime tout ce que j'y trouve!.....j'utilise un kodak aussi mais je suis loin de pouvoir rivaliser question photos!....l'appareil ne fait pas tout!

omami a dit...

tiens tiens Gracianne a vraiment fermé son blog au public, c'est fou ce snobisme!!! J'ai mal au coeur!!!

maloud a dit...

Il faut un peu de respect pour Gracianne, non?
http://anso1505.canalblog.com/archives/2009/03/23/13100681.html
Anso parle si bien.

Sacha a dit...

Louise j'ai eu un petit pincement au coeur en te lisant ...de la tristesse ... ? non !!!
J'ai beaucoup aimé ces élégants mots illustrants les photos de ton billet comme : une image vaut mille mots , ou capturer l'instant.... ou la vérité du moment , je viens sur ton blog pour tes recettes mais pas que.... je viens aussi pour tout ce qui en fait un blog si séduisant si différent des autres : la qualité des écrits , la beauté des images la pertinence de tes choix tes prises de positions courageuses
Je pense qu'un blog est un mini prolongement de notre intime pensée de ses joies de ses petits et grands bonheurs on y dépose souvent des " choses" précieuses et puis viens le moment ou l'on a envie de les partager avec d'autres personnes ; car on aime partager l'homme est ainsi fait : le beau de préférence ..oui mais avec qui ? qui y sera assez sensible et profond en passant sur celui-ci pour apprécier ? les commentaires nous font vraiment plaisir certe ! mais le contraire n'est pas non plus dramatique !Avant ce type de réflexion m'interpellait et un jour un constat très triste : le temps qui court est trop précieux pour ce genre de pensée aussi dérisoire ....se faire plaisir sans se soucier ....
Bonne soirée
A++Sacha

omami a dit...

oups J'ai eu une mauvaise conduite... Je m'explique je trouve triste que la culinosphère devient hermétique!!!!

louise a dit...

pourtant, j'avais reconnu les couleurs et on se sent bien chez toi, Babeth. merci pour ton mot.
Line a verbalisé une des réactions possibles devant un état de fait sans explication, tout simplement, Maloud. c'est aussi ça, la blogosphère, un certain hermétisme, des «regroupements», des apartés, comme dans la «vraie» vie. ce qui laisse à songer comment l'Internet est une projection de soi, pour la personne qui rédige, mais aussi une projection du lecteur. on y voit ce qu'on veut bien y voir. c'est en grande partie le lieu privilégié de l'inconscient collectif. merci d'avoir mis de la lumière sur ce qui était nébuleux (à plus d'une reprise).
j'aime ta sagesse, Sacha, et pas que ça. merci pour tes mots, je me sens un peu comme ce canard sur l'eau ces jours-ci. oui, tempus fugit. quelles idées quand la saison appelle au renouveau!
elle l'a toujours été, Line... je ne perdrai pas de temps à parler du «blackballing». qui m'aime me suive ;-P la canon est de retour au bercail. on a bien rigolé quand j'ai expliqué pourquoi je la retournais «je prends souvent des photos d'oiseaux, or il faut tellement d'ajustements avant de prendre la photo, puis lorsqu'on est prête, on clique et ça prend 10 secondes pour que la photo soit prise... les oiseaux ont le temps de migrer dans le Sud». on n'a pas fait de chichi.
merci les amies, j'ai fait la mise au point, en route pour le plaisir du printemps retrouvé.

Samir a dit...

Bonjour,

Personellement si je ne laisse pas de commentaire c'est que je ressent souvent le blog comme un espace d'expression propre. Aussi, je ne commente pas un ressentit, une emotion, un état d'esprit. Je m'inspire de votre cuisine, de la poésie de ce blog et en suis reconnaissant. Mon approbation se manifeste par le fait que je continue à le visiter !
Enfin j'aurais quand même un petit commentaire. Je crois qu'en français on dit "rincer", "to rinse" en englais ;-)
Um abraço

louise a dit...

Touché, Samir ;-P Heureuse de vous savoir là. Quant au «ressentit», je crois que ça s'écrit «ressenti» ;-P héhéhé beijinhos tambem :)))

Rosa's Yummy Yums a dit...

Yes, I feel a certain sadness in this post... Comments don't mean much about a blog. I love your site as it's different and has a soul. Keep up with the great "work" and forget the rest!

Cheers,

Rosa

louise a dit...

Thank you, Rosa. You're right of course, and so is Sacha. I think that is what characterizes us «northern» folk... a certain weariness at the end of Winter. Indians taught Europeans to drink maple sap, as a «cleanser» and tonic in the Spring. Toxins have to be eliminated to leave room for all the exuberance of Spring to come. Tu es une femme de coeur, Rosa. C'est rare.

Brigitte a dit...

Mesdemoiselles, s'il vous plait, ne jugez pas durement la décision de Gracianne, ce n'est pas du mépris de sa part, loin s'en faut. Elle aussi vit dans la vraie vie et parfois il faut faire un choix !

J'ai eu un Canon qui était "long à la détente", mon mari m'a offert un G9 Canon qui à les qualité du reflex, je n'en changerais pour rien au monde. Tu aimes Kodak tu es à l'aise et tu fais de superbes photos, on ne change pas une équipe qui gagne :-)
J'ai eu maintes fois envie de fermer mon blog, mais les commentaires, les mails, les petits colis ont eu raison de mon coup de "calcaire"
Bonne journée ma louise, j'aime quand tu bouscules les esprits, ça porte le débat un peu plus haut

theCook a dit...

héhé, ce post va en recevoir, des commentaires!
mais la plupart du temps, si on ne laisse pas de commentaire, c'est juste parce que "oh c'est beau" et "woaouh ça a l'air bon!", à la longue, ce n'est pas très constructif... ce n'est pas parce qu'on ne l'écrit pas qu'on ne le pense pas!

louise a dit...

Ah, Brigitte... nous ne jugions pas, nous constations, tout simplement ;P (et voilà une belle illustration des méprises qui peuvent survenir spontanément). Le débat DSLR vs P&S... le «tu devrais utiliser un reflex, les photos sont plus professionnelles» ;-P On fait ce qu'on peut avec ce qu'on a et la solution la plus onéreuse n'est pas toujours la meilleure pour soi. Dis, tu me passes ton «chum»? Il fait de beaux cadeaux ;-P Bonne journée, Brigitte, tu es «dans» le printemps toi. Nous, ça ne devrait pas trop tarder.
The Cook, tu as raison... ton commentaire est «pertinent». Mais c'est aussi vrai que quelques mots en passant, comme un coucou, ça fait du bien à la personne qui rédige.

Cuisine Framboise a dit...

Bonjour Louise, Moins de publications, moins de commentaires... Ce qui nous intéresse intéresse-t-il les autres?.... Souviens-toi Gaza... Je me rappelle la grève... C'est comme cela... Je m'arrête chaque jour parfois je reste sur le pas de ta porte parfois je toque!!! et te laisse un petit message...
Je l'ai vu le beuure d'érable..C'est trop...Inaccessible!!! Bises

louise a dit...

Bonjour Claudia, ton «input» est toujours apprécié. Ah, Gaza, étions-nous dans la «rectitude politique»? ;-P Essaies le beurre «mixte» Claudia, c'est pas si inaccessible que ça et la puce et l'écureuil seront ravis... ou viens faire un tour par chez nous... j'en ai toujours au congélo.

Bridget a dit...

Mais tu ne vas jamais avoir le temps de lire tes 500 commentaires!Alors, j'en laisse un court, c'est "bravo"!
On devient vite addict à ce coin de terre d'érable vu à travers tes objectifs. C'est ça qui est bien dans les blogs, l'objectivité du maître de d'oeuvre, ses choix, son regard, ce qu'il dit ou pas et tes 500 visites montrent bien leur qualité!
(bon, c'est pas si court, finalement!)...et Gracianne a fermé, je tombe des nues!!

maloud a dit...

Hier j'étais triste et fâchée, Louise. La bêtise humaine qui fait souffrir notre amie me dépasse toujours.
http://undimanche.blogspot.com/2009/03/pause.html#links

J'appartiens à ces visiteurs anonymes que te visitent chaque jour sans laisser, presque jamais des traces. Je viens attirée par la beauté de tes photos et l'atmosphère qu'on respíre chez-toi. Écrire une bêtise casserait ce silence d'or.

louise a dit...

Ahhhh, Bridget ;-P On «nettoie» son objectif, pour mieux faire la mise au point. Merci, l'amie.
Je suis contente, Maloud, que Gracianne explique sans expliquer. Fais coucou, quelquefois, de ton Portugal paradisiaque. Ça me met dans le bleu et l'or de ton pays.

TomboCheck a dit...

There is definitely a learning curve to using a DSLR. It's not that it can only focus on a certain point, it's that you have to tell it where to focus, and how deep you want that field of focus to be. It is all a bit more involved than a p&s. I currently have both, and while I like the fine control the DSLR gives, I sometimes find myself just taking my PS along for the simplicity of it.

It all boils down to getting enjoyment out of taking photos, right? :)

Glad you commented on my blog. I'll be keeping you in my reader. You've got some might tasty lookin' eats here, not to mentions some darn fine photos.

louise a dit...

You know TomboCheck, I was stuck with glasses on my nose at the age of three... astigmatism, a hypersensitivity to light and not seeing things quite where they are... then I got nearsighted, progressively and progressively worse. The world was a blur unless I wore the dam*ed things. In my middle age, I got laser surgery. Things are crisp, but still not quite where they should be ;-P I am adverse to blurred visions, but then that's just my quirk. Thanks for leaving a comment, I'll be visiting your blog too.

sab le plaisir de gourmandise a dit...

je suppose que si on laissait des coms sur tous les blogs qu'on visite, on ferait ça 12h par jour !!!!!!! moi je viens te voir tout les temps, mais je ne laisse des coms que quelquefois....mais tu sais que j'adore ce que tu fais...en cuisine et en photo !!!

awoz a dit...

Bonjour Louise,

Je suis une asssidue de ton blog et je ne laisse pas des commentaires à chaque visite tout simplement parce que je suis peu douée avec les mots...je suis du type visuelle.
Je dévore des yeux mais je me sens vraiment nul pour exprimer le fond de ma pensée.
Sutout continue ton beau blog.
Bisesxx

Bonne soirée!

louise a dit...

sab, je suis toujours heureuse de lire des coms :) Merci
Et toi aussi, Awoz. Tu m'encourage (je dois dire que le blog était en remise en question). Bonne soirée à toi aussi (et continues le tien aussi... tu me donnes quelquefois la nostalgie de Montréal)

delimoon a dit...

Louise, que tes photos soient prises avec un reflex ou un pocket, comme on disait dans le temps, n'a aucune espèce d'importance. L'important, c'est d'abord d'avoir du plaisir à prendre des photos de sujets qui nous touchent sans avoir à se soucier de la technique.
Un reflex, celà s'apprivoise. J'ai mis des mois pour "mater" le mien ! ;-) Et maintenant encore, il peut se montrer "rebel". Hi hi, je suis contente de mon jeu de mots. Donc, souvent je shoote en automatique, c'est tellement plus reposant. Et puis, en photographie, il y a une vérité vraie: c'est pas l'appareil qui fait une bonne photo, c'est celui qui est derrière. Je suis sûre que tu comprends.
Pour ce qui est de la blogosphère, c'est vrai que c'est un monde bien étrange ... qui ne reflète que peu la vie réelle, mais en sublime les travers: jalousie, convoitise, médisance et j'en passe. Dommage, mais c'est malheureusement comme ça.
Pour ce qui est du blog de Gracianne, je suis allée voir: il est toujours consultable.
Allez Louise, le printemps est à notre porte. Profitons de ce renouveau de la force et de l'énergie qu'il nous apporte pour voir plus loin.
;-) Bon, je dis ça, mais hier il a de nouveau neigé. A se demander à quoi pense Dame Nature !!!
Bises
verO

alchimie a dit...

Louise, depuis que j'ai découvert votre blog j'y viens tous les jours et parfois plus d'une fois par jour, les photos sont si belles et les recettes alléchantes mais je n'ose pas m'affirmer en mots et je n'écris rien par peur d'écrire et de ne pas savoir traduire en mots la beauté et la simplicité de ce que je vois, donc je m'abstiens mais je n'en pense pas moins! grosse bise

capucine a dit...

Moi aussi je passe très souvent sans "commenter" pour autant... Le visiteur a souvent l'impression d'être autorisé à regarder par le trou de la serrure un univers qui ne lui appartient pas... donc le commentaire à quelque chose d'intrusif -je trouve- Par ailleurs je ne m'étendrais pas sur les "waaaouhh" "crôô bon" et smileys divers et variés, constituant le style littéraire souvent d'usage et qui me hérissent grandement ! Mais je comprends par ce petit billet d'humeur comme un léger sentiment de solitude, un constat d'ingratitude sans doute, que doivent partager beaucoup de bloggers. Et étant consommatrice assidue de quelques endroits comme le vôtre, je m'appliquerai dorénavant à laisser une trace de temps en temps.
Merci -je ne l'avais pas encore dit- et à bientôt.