dimanche 9 mars 2008

Un hiver qui n'en finit plus

photo Gato Azul

C'était l'oeil de l'ouragan, en quelque sorte. Mère Nature nous servait une tempête monstre en deux temps. Tandis que j'écris ce billet, la tempête fait rage, plusieurs routes sont fermées, des automobilistes sont coincés dans leurs voitures et des milliers de foyers sont privés d'électricité... l'enfer. Mais ce matin, j'avais un atelier sur les épices à Montréal, chez Philippe de Vienne. J'ai donc profité d'une accalmie tôt ce matin pour prendre la route. Dans ma région, il n'y avait eu que quelques centimètres de neige, les précipitations de neige ayant cédé la place au verglas. J'avais l'autoroute à moi seule ou presque. J'ai croisé un autre camion chevauchant les deux côtés de l'autoroute mais, cette fois-ci, aucune voiture n'avait été frappée.

À Montréal, les gens avaient pris les avertissements en compte. Presqu'aucune circulation et les rues étaient bien dégagées. La première phase de la tempête n'avait laissé que quelques centimètres de neige au sol. Mais la reprise était prévue pour le milieu de la journée.

Après un sprint au marché Jean-Talon, un burger rapide au centre-ville, j'ai repris la route en direction de l'Estrie. Un peu de neige tombait à Montréal, puis ce fut du grésil jusqu'à mi-chemin, suivi de pluie verglaçante jusqu'à une vingtaine de kilomètres de la maison. La pluie tombait en trombes.

Arrivée à la maison, j'ai été accueillie par une panne de courant qui s'est poursuivie pendant quelques heures. Le flash des éclairs dans le ciel illuminait le paysage. Nous n'aurons pas eu les 35 cm de neige comme dans la métropole, mais il est fort à parier que demain, les arbres auront souffert.

Un hiver qui n'en finit plus.

4 commentaires:

Rosa's Yummy Yums a dit...

Quel temps! J'aimerais avoir eu autant de neige cet hiver! Ici, il ne neige quasiment jamais...

Maintenant, il fait beau, mais ça se couvre. C'est vraiment le printemps!

Bises,

Rosa

P.S. Tes photos n'apparaissent pas toutes!

delimoon a dit...

Et bien dis-moi, tu as été bien courageuse de prendre ta voiture tout de même. Comme le dit Rosa, ici (nous n'habitons pas loin l'une de l'autre en fait)il n'a neigé pour la première fois en plaine que lundi matin et l'après-midi plus rien. La Suisse, paradis du ski, celà devient gentiment un mythe, même en montagne.
Bien à toi
verO

Mavielle a dit...

Pas de neige à Brest, mais je crois que je préfèrerais ça àl'automne que nous avons 350 jours par an (il y a en tout deux belles semaines pendant l'année, l'une début juin, et l'autre mi-septembre...) Par contre, la tempête de neige me ferait peur je crois, tu as été très courageuse (ou téméraire ;o)!)

jp a dit...

bonjour Louise
Lamar était terrifiée par ce temps, ils n'ont jamais vu ça à Ottawa
beaucoup beaucoup de neige
et ce tonnerre
bon courage Louise