samedi 8 septembre 2007

Chaudrée au homard et au maïs - Lobster and Corn Chowder

Photo Gato Azul
CLIC sur l'image
CLICK on the image
k
Pour les substitutions au maïs frais et au homard, cliquer ici.
For substitutions for the lobster and the fresh corn, click here.

Pour celles (et ceux) d'entre vous qui aimeriez vraiment goûter à deux produits typiquement nord-américains, combinés dans une chaudrée onctueuse à souhait, une véritable soupe-repas, mais une soupe-repas savoureuse et tout ce qu'il y a de plus satisfaisant, essayez cette chaudrée.
For those of you who really want to taste two produce which are typically North-American, combined in one dish that is about as unctuous as it can get, a meal-in-a-soup, but a meal-in-a-soup full of flavour and extremely satisfying, try this chowder.

Si vous choisissez de procéder avec la recette plus élaborée et longue de Williams-Sonoma, plutôt que ma version ultra-rapide, utilisez si vous pouvez en trouver, des homards du Canada d'environ 750g (moins de 750g, ils risquent d'être fades et plus de 1 kilo, ils risquent d'être coriaces).
If you choose to do the Williams-Sonoma recipe, rather than my abridged version, use, if you can find it, Canadian lobster (roughly 750g each, as if they are smaller, they are not as tasty and if they are over a kg, they might be tough).
k
Photo Gato Azul
CLICK - CLIC

Pour le maïs, la variété Peaches and Cream (pêches et crème), un maïs hybride, deux couleurs (blanc et jaune) au goût de beurre et de sucre. Si vous ne trouvez pas de maïs sur épi, vous pourrez trouver cette variété dans les produits surgelés. Pour souligner davantage le goût sucré du maïs, vous pourriez, si vous le voulez, ajouter, en fin de cuisson, un soupçon de porto blanc.
For the corn, choose the Peaches and Cream variety, a hybrid corn, half white, half yellow, with a butter and sugar flavour. If you can't find corn on the cob, you most probably can find this variety in the frozen produce. To bring out the natural sweetness of the corn, you might want to add, just before serving, some white port wine.

Cette recette est typique des Maritimes et de la Nouvelle-Angleterre où la cuisine est fortement influencée par celle des premiers colons français (d'où le nom « chaudrée » ou chowder, en anglais).
This recipe is typically Canadian Maritimes or New-England, where the style is very much influenced by French colonial cuisine (hence the name chowder which is derived from chaudrée).

Photo Gato Azul

CHAUDRÉE AU HOMARD ET AU MAÏS
LOBSTER AND CORN CHOWDER


Ingrédients (pour 2 personnes)
  • 170g de chair de pinces de homard congelée. 170g of lobster claw meat.
  • 2 c. à s. d'huile d'olive très fruitée. 2 tbsp. fruity olive oil.
  • 1 litre d'eau de cuisson des épis de maïs. 1 liter of cooking water from the corn.
  • 2 épis de maïs deux couleurs nettoyés puis cuits à grande eau salée pendant 15-20 minutes puis desquels vous aurez retiré les grains. 2 peaches and cream corn cobs, cleaned and boiled in salted water for 15-20 minutes, then kernels removed by sliding a knife along the cob.
  • 1 petit oignon blanc, coupé en dés fins. 1 small white onion, finely diced
  • 1 grosse carotte, coupée en dés fins. 1 large carrot, finely diced
  • 1 grosse branche de céleri, coupée en dés fins. 1 large celery branch, finely diced
  • 2 tasses de crème (j'ai utilisé de la crème à 15 % m.g.). 2 cups of cream (I used 15%)
  • 2 petites pommes de terre nouvelles à peau rouge, coupées en petits dés sans être épluchés. 2 small red skinned new potatoes, finely diced, skin on
  • sel de mer et poivre fraîchement moulu. Sea salt and freshly ground pepper
  • 1 c. à s. de paprika. 1 tbsp paprika
  • 1 feuille de laurier. 1 bay leaf
  • 1 c. à s. de thym frais émincé plus 1 branche de thym. 1 tbsp fresh thyme, minced plus 1 branch of thyme
  • 2-3 c. à s. de ciboulette fraîche, ciselée. 2-3 tbsp minced chives
  • 2 c. à s. de porto blanc (facultatif). 2 tbsp white port wine (optional)
Méthode
    • Faire bouillir de l'eau salée dans une très grande casserole. Plonger les épis de maïs et cuire 15-20 minutes. Les retirer de l'eau, les refroidir à l'eau froide, puis retirer les grains à l'aide d'un couteau que vous glissez le long de l'épi. Bring some salted water to a rolling boil in a large pot. Put the corn cobs in the boiling water and cook for 15-20 minutes. Remove them from the water, cool them in cold water, then remove the kernels with a knife that you will run along the cob.
    • Dans une casserole, faire chauffer l'huile puis ajouter les dés de carottes, de céleri et d'oignon que vous ferez sauter à feu doux pendant 5 minutes. Ajouter la feuille de laurier, une branche de thym, les dés de pommes de terre et 1 litre du bouillon de cuisson du maïs. Laisser bouillir 15-20 minutes, jusqu'à ce que les pommes de terre soient bien tendres. In a dutch oven, heat the oil then add the diced carrot, celery and onion. Sauté on a gentle heat for 5 minutes. Add the bay leaf, a branch of thyme, the diced potatoes and 1 liter of the corn's cooking broth. Bring to a boil and cook 15-20 minutes, until the potatoes are tender.
    • Ajouter la chair de homard congelée, la crème, les grains de maïs, le paprika puis réduire le feu à intensité moyenne. Laisser mijoter environ 10 minutes jusqu'à ce que le homard soit bien réchauffé. Add the frozen lobster meat, the cream, the corn kernels, the paprika and reduce the heat to simmer for approximately 10 minutes, until the lobster is completely warmed.
    • Retirer la feuille de laurier, la branche de thym. Remove the bay leaf and the thyme branch.
    • Ajouter la ciboulette ciselée fin, le thym émincé, le porto, saler, poivrer et servir immédiatement dans des assiettes réchauffées. Add the minced chives and thyme, the port wine, salt and pepper to taste and serve immediately in warmed soup bowls.
    Photo Gato Azul
    CLIC - CLICK
    k

    Voilà bien ce que l'Amérique a de meilleur à offrir, en plus des tomates, du chocolat, des produits de l'érable, ..., et j'en passe, ...
    This is truly America's best, apart from tomatoes, chocolate, maple..., and so on, ...

    16 commentaires:

    sab a dit...

    homard et mais???là je ne l'aurai jamais fait!!meme pas imaginé...mais pourquoi pas? si cela ne venait pas de ton blog j'aurai des doutes mais je te fais grande confiance alors je prends.... moi j'adore le clam chwoder de Monterey en CA...j'attends d'ailleurs l(hiver rigoureux pour en faire!!!!!

    JO TOURTIT a dit...

    Je ne connaissais pas l'expression "chaudrée" ! Et hop, un mot de + dans mon vocabulaire ! Bien belle soupe-repas que celle-ci ... Je note !
    Quant aux épis de maïs, au Maroc nous les mangions trempé dans l'eau de mer puis grillé sur un Kanoun ... au bord de la route ... UN REGALE !
    Merci pour ton gentil petit mot ... no souci, juste l'inter-saison qui joue avec moi !
    Biz et bon we
    PS : tu ne m'as toujours pas dit dans quelle région exacte tu vivais ? Mon mail : laurejo@tele2.fr

    sab a dit...

    la peau de lait c'est quand tu fais bouillir du lait entier (de ferme de préférence), tu laisses refroidir jusqu'au lendemain et sur le dessus tu as une sorte de pellicule ou de couche ,qu'on appelle peau de lait. cela peut remplacer la crème par exemple

    chat bleu a dit...

    Merci, Sab, pour le vote de confiance ;-D Ce qui fait la différence, c'est la qualité du maïs... dodu et sucré. Pour moi aussi, le clam chowder est un repas de choix.
    Ah, les inter-saisons, Jo... entre deux eaux (ou deux feux).
    Sab... une genre de 'clotted cream' tu penses?

    Virginie a dit...

    Avant je faisais une soupe à base de maïs et tu viens de ma rappeler cette recette.
    Avec du homard, ça doit être délicieux!
    Moi non plus je ne connaissais pas le mot "chaudrée". Je suis prête à essayer...

    lena sous le figuier a dit...

    Ah le homard, c'est rare ici. Surgelé, j'avais été déçue, mais ça doit dépendre de la qualité du produit au départ. Chez toi, il a sacrément l'air appétissant :) ici je ne trouverais pas non plus le bon maïs.

    Les chaudrées, ces soupes de poissons épaisses et crémeuses nous plaisent beaucoup ici,je les cuisine quand le temps est plus frais. Autrement, selon l'approvisionnement c'est la bouillabaisse...

    Mijo a dit...

    J'ai un peu de mal avec le maïs mais l'assiette est tellement belle que c'est sans hésitation que je plongerai ma cuillère dedans.

    Peut-être ai-je du mal avec le maïs car je n'en ai jamais goûté du bon ?

    chat bleu a dit...

    Virginie, cette soupe se fait aussi simplement au maïs, mais avec le homard, ça ajoute de l'intérêt. Une autre version existe avec de la chair de crabe.
    Léna, oui ça dépend toujours du produit. Celui-ci était excellent. J'ai utilisé du homard surgelé pour mes amis européens qui ne trouveraient pas aisément du frais. Avec du homard fraid, c'est encore plus goûteux. La bouillabaisse (ou caldeirada)... j'ai toujours eu de la difficulté... sans doute à cause du 'mix' de poisson utilisé
    Mijo, le bon maïs est incomparable et c'est la chasse au bon produit ici aussi. Green Giant en fait du surgelé (ou en conserves) qui est bon. Si tu essaies cette recette avec du maïs aux grains chétifs, c'est pas la même chose.

    Patrick CdM a dit...

    Je ne sais pas si je ferai cette recette, mais une chose est sure, je retiens l'association homard et maïs que je n'ai jamais essayée!

    brigitteguyane a dit...

    Tu de doute bien que même sil elle est fort interressante en saveurs, ta chowder n'est pas pour nos climats !!
    Ah! si seulement tu pouvais gouter au maïs des andes, sweet avec ses gros grains presque blancs
    Bon, allez cette semaine je reviens un peu plus assiduement !
    beijinhos
    ça y est j'ai déménagé chez blogger

    nina a dit...

    et qu'elles sont belles tes assiettes !

    Mijo a dit...

    Gato Azul, j'ai pensé à toi ce midi. Nous étions face à l'océan dans un petit resto sympa qui proposait une "chaudrée seiche et St-Jacques" !!!
    Je n'en ai pas pris, j'ai pris une pierrade de poissons. C'était excellent.

    chat bleu a dit...

    Mijo, c'était un prétexte pour le homard ;-D... et ma soeur est là de Toulouse - elle n'a pas souvent l'occasion de manger du homard là-bas (même à Biarritz), ni du 'vrai' maïs. Du maïs c'est comme l'ananas... il commence à perdre sa saveur dès qu'il est cueilli. C'est pour ça que le meilleur 2e choix, c'est le surgelé (en principe 1 heure entre la cueillette et le surgel). Ce devait être plaisant (La Rochelle est tellement jolie)!
    Patrick, je t'ai déjà répondu sur ton blog ;-D
    Brigitte, en fait de 'blé d'Inde' je suis certaine que les Andes sont l'endroit idéal.
    Nina, muito obrigada e a sopa e muita boa tambem ;-D

    verO a dit...

    J'ai cliqué sur l'image (j'ai toujours faim) et j'ai cherché une trace de ces petite patates nouvelles rouges...elles ont du fondre ! ;-)
    Je ne trouverais surement pas ce mais ici, le homard frais ou surgelé surement. A défaut, des grosses crevettes, pour garder la couleur, ça pourrait aussi être sympa.
    Bien à toi
    verO

    Tiuscha a dit...

    Etonnante recette, comme quelques commentaires, je ne suis pas sûre que l'on mange du bon maïs... quant au homard, c'est une denrée rare et chère que je n'ai goûtéa qu'au restaurant...

    Tiuscha a dit...

    J'oubliais, répondrais-tu à ceci ?
    http://saveurpassion.over-blog.com/article-12273492.html