jeudi 9 octobre 2008

Produire et consommer des produits locaux --- Produce and Consume Local Products

dcp_5556
photo gato azul

Je ne parle pas souvent politique... et pourtant. Globalisation (néologisme), mondialisation (pensez Napoléon), économie locale, emplois, compétences... Pourtant... Ce sont tous des mots qui ont de l'importance. Vous êtes vous déjà demandé comment on conserve les produits qui nous viennent de Californie ou de Floride pendant qu'ils transitent sur nos routes? Et est-ce qu'on les asperge d'insecticides pour ne pas exporter de bestioles? Sont-ils irradiés? Et comment sont-ils produits? Herbicides, pesticides, engrais chimiques? Tous ces mots qui finissent en «ides» sont-ils bons pour notre santé? Je pense que la réponse est évidente.
I don't often write about politics... yet. Globalisation, local economy, jobs, skills... Yet... Those are words that are important. Have you ever wondered how the food imported from California or Florida is preserved while it's transiting on our roads? And is it sprayed with pesticides so that we don't import bugs? Is it irradiated? And how is it produced? Herbicides, pesticides, chemical fertilizers? All those frightening words, are they good for our health? I think the answer is blatant.

dcp_5548
photo gato azul

Voici une assiette appétissante composée avec que des produits locaux... Demers, qui produit ces tomates superbes (et les fraises d'automne aussi). Agropur, une entreprise bien installée à Granby, en Estrie. Ce saucisson de canard est savoureux, une vrai découverte. Encore là, une entreprise bien locale (la première en Amérique à élever du canard de barbarie depuis bientôt 100 ans). Et les herbes? Il m'en reste, et elles ne demandent qu'à être mangées. Les craquelins me viennent de la Colombie-Britannique (bof... c'est localement canadien).
Here's an appetizing plate featuring only local products... Demers, who produces those beautiful tomatoes (and the fall strawberries as well). Agropur, a milk producer well implanted in Granby, in the Eastern Townships. The cold cuts are made from duck, a real find. Again, a local producer (the first enterprise in America to breed duck for nearly 100 years now). An the herbs? I've got some left and they're begging to be used. The crackers are from British Columbia (well... it's locally Canadian).

dcp_5510
photo gato azul

Si vous êtes intéressé par les élections fédérales, si vous avez à voter le 14 octobre prochain et que vous êtes dans la circonscription Brome-Missisquoi, allez faire un petit tour sur le blogue de David Marler, candidat indépendant (click). M. Marler est le seul politicien au pays, lors des dernières élections, qui a refusé de marcher dans la combine «in-and-out» des conservateurs. Il a dit non lorsqu'on lui a proposé de déposer des sous dans son compte de campagne électorale pour gonfler la capacité de dépenser du parti à l'échelle nationale et ainsi contrevenir à la loi sur le financement des partis politiques. Et c'est pourquoi, dans une certaine mesure, nous sommes en campagne électorale fédérale au pays ces jours-ci. Et c'est pourquoi M. Marler a décidé de dire non aux manoeuvres douteuses du parti Conservateur et d'affirmer ses principes, une fois de plus, en se présentant comme candidat indépendant. Un de ses objectifs est de faire en sorte que le gouvernement favorise la production locale des aliments que nous consommons en encourageant financièrement les citoyens à s'approvisionner localement. Un beau défi à relever.
If you're interested in the federal elections, if you have to vote on October 14th and if you're in the Brome-Missisquoi riding, go check out David Marler's blog (click). He's an independent candidate and the only politician in the country, during the last elections, who said no to the In-and-Out Conservative scheme. He said no when Mr. Harper's team wanted to deposit some money in his electoral fund to increase the spending power of the national party and hence, break the law on political party financing. And, to a certain extent, that's why we're having federal elections these days. And that is why Mr. Marler decided to say no yet again to the shady manoeuvers of the Conservative party and to stand firm, and alone, for his principles and run as an independent candidate. One of Mr. Marler's objectives is to lobby so that the government promotes local food production and encourages consumers to buy locally. A worthwhile challenge to tackle.

3 commentaires:

Rosa's Yummy Yums a dit...

Great local produces! I'm also a locavore...

Cheers,

Rosa

Tiuscha a dit...

Je partage à 100% ton point de vue, valoriser les producteurs locaux et acheter le plus possible en direct, réduit sensiblement la production de déchets en plus et sur le plan éthique/humain, c'est aussi un plaisir constant !

awoz a dit...

Bonjour ,

Je préfère aussi les profuits locaux fabriqués par des artisans que des produits de masse vendu en épicerie.Mais les trouver c'est parfois une autre histoire...
Bonne journée