mardi 18 novembre 2008

Poussin de Cornouailles, sauce aux clémentines --- Rock Cornish Hens With Mandarin Sauce

100_3869
photo gato azul

If you're reading this from Europe, you won't easily find some Rock Cornish Hens. Larousse says that the equivalent is the «poussin». What we call Rock Cornish Hen is a cross between the Cornish Chicken (Wales) and the Plymouth Rock Chicken (United States). It's sacrificed when it is only 30 days old and it weighs between 400 and 600 g, a bit like the «poussins» in France. A lovely cross-breed invented by a French immigrant, Té Makowsky. Why don't I use the word «coquelet»? Because, even though the word «hen» indicates a female, Cornish Hens can be either males or females, whereas the word «coquelet» refers to a male bird.
Vous ne trouverez sûrement pas facilement de poulet ou de poulette de Cornouailles si vous me lisez d'outre-Atlantique. L'équivalent, selon le Larousse sur les volailles, c'est le poussin. Ce que nous nommons le poulet (ou poussin) de Cornouailles est un mélange de races, le poulet de Cornouailles (Grande-Bretagne) et le poulet de Plymouth Rock (États-Unis). C'est un poulet qui est consommé lorsqu'il a 30 jours, il pèse entre 400 et 600 g., un peu comme les poussins de France. Heureux mélange inventé par une Française, Té Makowsky, qui avait émigré aux États-Unis. Pourquoi est-ce que je ne dis pas «coquelet»? Parce que Cornish Hen (bien qu'en anglais, le mot «hen» fait référence à une femelle) peut être soit mâle ou femelle.


Concours_volaille_180
photo gato azul

Since our friends at 750g.com elected November to be the month of the fowl (do they speak English, I wonder, and are they bad at spelling? Did they mean that November is a foul month?), I got to cooking, inspired by a Williams-Sonoma recipe in their book Roasting that I won for my salad on a rösti. Williams-Sonoma uses oranges and thickens the sauce with flour. I derogated by using mandarin (or clementines) and adding a drop of crème fraîche in the sauce to bind it.
Comme on a décrété à 750g.com que novembre est le mois volaille, je me suis mise aux fourneaux pour préparer cette recette inspirée d'une recette trouvée dans le livre Roasting de Williams-Sonoma que j'avais gagné pour ma salade sur rösti (click). Williams-Sonoma se sert d'oranges et la sauce est liée à la farine. Je déroge, j'utilise des clémentines et j'ajoute une larme de crème fraîche dans la sauce pour la lier.

100_3866
photo gato azul

An easy recipe, yet delicious. The poussin is served on a nest of white sweet onions and clementines, melted in the oven while the bird roasted. The cooking juices are livened with some white wine, some clementine zest and thickened with a hing of crème fraîche. It's flavourful and it's delicious.
Une recette facile, mais savoureuse. Le poussin est servi sur un nid d'oignons blancs doux et de clémentines qui ont fondu alors que le poussin cuisait au four. Les jus de cuisson sont agrémentés de vin blanc, de zeste de clémentines et d'un soupçon de crème fraîche. C'est goûteux, et c'est délicieux.

100_3883
photo gato azul

What I like about Cornish Hens is that the meat is very tender and juicy and that you can serve one bird per person, without having to carve it (although, half a bird at our table satisfies appetites). I served it with some potatoes au gratin.
Ce que j'aime du Cornish Hen, (en anglais, le mot «hen» fait référence à la femelle mais le Cornish Hen peut être un coquelet ou une femelle) c'est que la viande est très tendre et juteuse et que l'on peut servir une volaille à chaque convive, sans avoir à dépecer (quoique, un demi poussin satisfait nos appétits à la maison). Je l'ai servi avec un gratin de pommes de terre.

100_3848-1
photo gato azul

You'd like the recipe? Go see at 750g.com (and while you're at it, why don't you enter the contest). Thanks to the judges for La citrouille c'est pas sorcier in Octobre... I won 6th place with my cream cheese pumpkin tart on gingersnap crust! :-)
Vous aimeriez la recette? Allez voir chez 750g.com (et pendant que vous y êtes, pourquoi ne pas participer au concours?). Merci aux juges de La citrouille c'est pas sorcier... j'ai gagné 6e place avec la tarte à la citrouille à la crème sur croûte de speculoos! :-)

12 commentaires:

omami a dit...

il a l'air délicieux... Parfait pour un repas des fêtes, non!!Je vois que les photos sont prisent à l'intérieure, pas celles des muffins!! attention!

Rosa's Yummy Yums a dit...

Un plat exquis! Cette viande à l'air merveilleusement tendre et juteuse, et ce gratin doit être succulent! Bravo pour la tarte!

Bises,

Rosa

Gracianne a dit...

Encore une magnifique photo. J'aime beaucoup les coquelets, alors que l'idee de manger des poussins - dans mon esprit de petis oisillons jaunes tout mignons - me rebute un peu. Comme quoi les differnces culturelles ;)

Tiuscha a dit...

Le volatile est vraiment un poussin ? Cela me fait bizarre contrairement à Gracianne de manger un poussin...

regardeuse a dit...

J'aime tous les volatiles, poule-poulet-coquelet mais là, "poussin", ça me fait frémir. Ah non, j'peux pas !
Quoique... ce que tu appelles poussin, Louise, ne sont-ce pas nos coquelets plutôt ? Surtout lorsque je vois que tu dis "demi-poussin par convive".
Voilà, ce doit être le mot qui diffère ;-)

Regardeuse a dit...

(je retiens aussi, même si je n'en ai pas parlé, l'idée de ta sauce ! Ca me plaît beaucoup vois-tu).

regardeuse a dit...

(ah zut zut zut, j'avais bêtement sauté le paragraphe où tu expliques JUSTEMENT pourquoi tu dis "poussin" et non "coquelet" ! Allez, je sors, j'ai assez occupé l'espace comme ça).

louise (gato azul) a dit...

Oui, Line... c'est festif comme mets. Merci Rosa, et il n'y a pas trop d'os comme dans la perdrix ou le faisan.
Dois-je en conclure, Gracianne, qu'il faut être vieux (vieille) et pas mignon(ne) pour se faire manger en France? ;-P Quelle belle culture! :-O
Il n'aura pas connu l'élevage en masse, dans des locaux surpeuplés, Tiuscha... il sera parti comme un ange :-)
Je suis pas sexiste, moi, Regardeuse. Le mot «poussin» veut dire le petit/la petite du coq et de la poule.

awoz a dit...

La viande a l'air cuite à la perfection et se détacher à la fourchette:)

awoz a dit...

La viande a l'air cuite à la perfection et se détacher à la fourchette:)

louise a dit...

j'ai suivi les instructions à la lettre... il/elle pesait 565 g. Tout compte fait, au prix où on nous vend le poulet, le Cornish Hen est un bon achat. Il n'a pas eu le temps d'être surstressé en élevage. Ça parait dans la qualité de la viande.

Sacha a dit...

Voilà un coquelet dans un bien bel et savoureux habit de fête ! le mariage des saveurs me plait beaucoup car les viandes blanches se marient avec bonheur à celles des agrumes
Ici en bretagne il n'est pas toujours facile et aisé de trouver des coquelets de très bonne qualité ! je garde ta recette car à l'évidence seules les montagnes ne se rencontrent pas , fort de ce fait un jour sans doute un superbe coquelet s'offrira à mes yeux ( dans un premier temps et aux papilles plus rapidement encore .....)
Oui je confirme , le faisan rime avec pelotte d'aiguilles ! Merci Louise pour la recette de plus les photos sont à déguster des yeux !
Sacha